News NBA

Nick Young a disputé son premier match de boxe : une garde hasardeuse et un spin move de calé (wtf), Swaggy P s’est fait détruire

Nick Young

C’est donc ça, le métaverse ?

Source image : YouTube

Dans la nuit de samedi à dimanche, une ancienne silhouette bien connue des spots du Staples Center a disputé son premier match de boxe. Une reconversion classique dans le monde des têtes brûlées de la NBA (Glen Davis, Deron Williams) qui aiment prouver qu’elles peuvent briller sur plusieurs terrains. Certaines y parviennent, d’autres s’appellent Nick Young.

La moindre des choses, quand on se met à la boxe, c’est d’approfondir outre la vidéo de Johnny Cadillac, et de laisser derrière soi ce que l’on a appris dans un autre sport. C’est-à-dire ? C’est-à-dire que l’on aura beaucoup de mal à expliquer à nos enfants comment, en une vidéo de seulement 30 secondes, Nick Young cale un spin move, mange un gnon, passe à travers les cordes du ring, et abandonne. Il n’aura fallu qu’un peu plus de sept minutes à Malcolm Minikon, un « boxeur influenceur », pour percer la garde fantomatique de Swaggy P. On n’y connaît pas grand-chose hein, mais dans les commentaires de la vidéo, une remarque semble pertinente : « C’est triste, Nick et la plupart des « combattants célébrités » prennent de mauvaises habitudes dès qu’ils commencent à boxer. Garder les mains en l’air, c’est le b.a.-ba de la boxe ! Seuls les grands boxeurs peuvent laisser tomber leurs mains après des années de boxe ». On n’a franchement pas les moyens pour approfondir cette analyse, mais le moins que l’on puisse dire, c’est que la garde tenue par Nick Young tout au long du combat la crédibilise. Le 16e choix de la Draft 2007 s’est battu à l’aide de ses connaissances : les bras ballants et cette envie, qui ne l’a jamais quitté, d’assurer le spectacle.

Si vous passez un mauvais lundi, sachez qu’il est toujours meilleur que celui de Swaggy P. Cette position allongée, derrière les cordes, qui tourne en boucle sur les réseaux et met un coup direct à son ego. Trois jours avant son combat, l’ancien arrière des Lakers avait en plus de cela distribué des piques à certains blazes NBA, de manière à teaser sa grande première sur le ring. On rentre dans l’actu un peu « Closer » et tabloïds, mais cette parenthèse est essentielle à la compréhension du personnage Nick Young. Pour Chris Mannix de Sports Illustrated, il a confié mercredi dernier qu’il aimerait également boxer contre D’Angelo Russell. À l’origine de cette envie ? Une brouille survenue en 2019, quand D-Lo avait « coûté un mariage » à Swaggy P en enregistrant une conversation dans laquelle Young révélait avoir trompé sa fiancée. La vidéo avait “malencontreusement” leaké. La deuxième personnalité dans le viseur de Young ? Luke Walton, son ancien entraîneur chez les Lakers. « Ce serait un KO au premier round ». Il a ensuite dit ce qu’il n’aurait jamais dû dire : qu’il était confiant. « Je ne vais pas juste arriver là en lançant des coups sauvages. Je vais choquer quelques personnes ». Lire ça maintenant, ça la fout mal.

Rien n’a changé depuis que Nick Young s’est retiré des parquets NBA. Il ne levait que très rarement les bras en défense, et ne le fait toujours pas quand il s’agit de boxer. Là au moins, les conséquences sont pour lui.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top