EuroBasket

EuroBasket 2022 – le Top 10 du Day 8 : Giannis Antetokounmpo n’a besoin que de quatre dribbles pour annexer un pays

Dernier Top 10 de groupe de l’EuroBasket et aujourd’hui l’originalité est restée au pieu puisque l’on va encore parler de ce foufou de Giannis Antetokounmpo. En même temps, quand il te faut trois foulées et quatre dribbles pour aller dunker, faut qu’on en parle un peu, on va même en parler tous les jours s’il le faut.

  • La Serbie ce n’est pas seulement Nikola Jokic, c’est également le génie de Vasilije Micic. Et ça fait franchement flipper pour la suite de cet Euro.
  • Si l’Estonie a plutôt bien figuré pour cet Euro, le dénommé Kotsar n’a pas donné sa part au chien.
  • Karlo Matkovic sera très probablement l’un des très très gros joueurs européens dans les quinze prochaines années, surtout si ses potos continuent à le caviarder.
  • Nicolo Melli en attaque, Nicolo Melli en défense, très hâte de voir le duel entre Nicolo Melli et Nikola Jokic dimanche soir, même si on imagine un peu ce qu’il pourrait se passer.
  • Volodymyr Herun a été énorme hier face à la Croatie, mais vous aurez probablement oublié son nom dans une semaine.
  • Énorme pétard d’Alexander Madsen sur un Worthy De Jong à la motivation certaine mais au short beaucoup trop remonté.
  • Antetokounmpo n°1 au chase down block, Antetokounmpo n°2 à la finition. Antetokounmarre.
  • Le défi des joueurs d’Israël hier était donc de faire passer le ballon dans leur dos à chaque fois qu’ils le recevaient. Z’auraient mieux fait d’avoir comme objectif de gagner le match.
  • Lauri Markkanen qui lâche un gros alley-oop et le commentateur qui hurle « King Of the North ». Eh, en vrai, ça lui va plutôt bien hein.
  • Un dribble, deux dribbles, trois dribbles, quatre dribbles… et un décollage. Tu fais comment pour défendre ça, franchement ?
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top