Equipe de France

« Discipline », le troisième épisode de la mini-série dans les coulisses de l’Euro des Bleus : focus sur les règles et valeurs à respecter lorsque l’on joue pour son pays

Parfait pour fendre une longue journée.

Source image : FFBB

Tout au long de ce mois d’août teinté de bleu, de blanc et de rouge, nous avons la chance de suivre les coulisses de l’équipe de France dans une mini-série intitulée « Quotidien », et dont le troisième épisode « Discipline » a récemment été publié. Au programme ? Respect, rigueur, conformité… tour d’horizon de tout ce que les Bleus doivent respecter sous ce maillot.

Lorsqu’ils jouent pour l’Équipe de France – et ils le savent très bien – les joueurs n’ont pas seulement pour mission de remporter des matchs. Certes, c’est probablement ce qui nous fait le plus vibrer sur nos canapés, mais il ne faut pas oublier que ces derniers représentent également notre nation, et doivent en conséquence se montrer exemplaires et unis à chaque instant. Ça tombe bien, puisque c’est justement ce sujet qui est abordé dans « Discipline », troisième épisode de la mini-série « Quotidien » qui va nous permettre de suivre les Bleus de l’intérieur jusqu’à la fin de l’EuroBasket en septembre. Après les retrouvailles et les premiers entraînements, c’est donc l’heure de mettre le basketball entre parenthèses pour parler règles et valeurs. Mais attention, comme l’explique très bien Rudy Gobert, pas question de trop en faire non plus :

« Quand on a tous le même objectif, il faut qu’on soit alignés. Ça demande un peu de discipline. On veut pas que ça donne l’impression d’être le service militaire mais on veut quand même que chacun soit prêt à faire des petits sacrifices pour l’équipe. » – La Gobe

Mais alors de quoi parle justement notre Rudy national lorsqu’il évoque cette fameuse « discipline ». Et bien par exemple, cela peut être le fait de respecter les horaires qui sont indiqués ou encore les tenues qui sont attitrées. Au final, on parle autant de règles à suivre que de valeurs à incarner, car le but recherché en mettant cette « loi » en place n’est pas de contraindre nos Frenchies, mais simplement de tous les mettre sur la même longueur d’ondes afin d’assurer une réelle unité au sein du groupe. Pour ce faire, un système d’amendes a donc été mis en place pour ceux qui dérogent à ces mêmes règles. Bon, on ne connaît certes pas le montant de ces dernières, mais à en croire Andrew Albicy, la sanction reste plus symbolique que financière, normal quoi. Mis en place plutôt récemment – poke Boris Diaw – ce système permet au passage de récolter un petit fond qui sera peut-être reversé à une association. Alors ? C’est validé non ? On vous a d’ailleurs compilé plusieurs interventions de Babac dans la vidéo de 2 minutes 40 afin que vous compreniez mieux l’esprit que veut incarner ce groupe :

« On va rappeler, pour certains joueurs qui sont nouveaux, quelle est notre identité, quelles sont les valeurs de cette équipe de France. Y’en a qui sont là depuis pas mal d’années, et le but c’est aussi ça : à chaque fois qu’il y a des jeunes, pouvoir transmettre ces valeurs-là aux autres générations. Continuer à créer et à entretenir une culture groupe France. Apprendre à chaque étape, dans la victoire comme dans la défaite. Volonté, de gagner des médailles et des titres […]

Tout le monde est sur un pied d’égalité. Le fait de prendre tous les repas ensemble… en NBA on prend pas les repas ensemble. Tous mettre le même t-shirt, avoir une image identique et qui montre justement cette unité. » – Boris Diaw

Avec l’absence de Nando de Colo, c’est le capitaine des Bleus Evan Fournier qui a d’ailleurs récolté la charge de devoir s’occuper des tenues et de l’instauration des amendes. Car oui, une règle est essentielle : les joueurs sont dans l’auto-discipline et décident eux-mêmes du contenu des règles à suivre et des sanctions en cas de manquement. Malheureusement pour Vavane, la tentative de délégation du boulot a lamentablement échoué, bien qu’il puisse théoriquement nommer un responsable des horaires ou des rookies comme l’explique Diaw. Allez, quoiqu’il en soit, allez profiter de cette petite capsule encore une fois très sympatoche à regarder.

S’il y a bien quelque chose que l’on ne peut pas reprocher à nos Français, c’est de respecter et embrasser le rôle de représentant qui les incombe une fois le maillot de l’Équipe de France sur leur dos. Sur le terrain et en dehors, on a quand même de quoi être fiers de nos Bleus.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top