News NBA

Effectifs NBA 2022-23 : huit joueurs étrangers chez le Thunder et les Raptors, ça fait beaucoup de spécialités à goûter tout ça

Effectifs 2022-23 Internationaux

Polyglotte, quel mot rigolo.

Source : iStock

Alors que la saison reprendra dans un peu plus de deux mois et demi, ce mois d’août est l’occasion parfaite pour faire un premier point sur les différents effectifs de la saison 2022-23 en NBA. Fait particulier ? Le Thunder et les Raptors possèdent à l’heure actuelle pas moins de huit joueurs étrangers dans leurs rangs. Une bonne raison de mettre Deepl en favori et de faire des soirées découverte culinaire. 

Cela fait longtemps que ce fait est acquis. La NBA est devenue le point de rencontre de tous les grands talents internationaux de la balle orange. Avec 109 joueurs non américains au début de la saison passée, la Grande Ligue en était à sa huitième saison consécutive avec plus de 100 joueurs venus d’ailleurs. Parmi les trente franchises, une retenait alors l’attention : les Raptors. Pourquoi ? Tout simplement car avec dix joueurs étrangers, l’équipe était – a égalité avec les Spurs 2013-14 – la co-détentrice du record du nombre de basketteurs internationaux dans un seul et unique effectif, depuis la création de la NBA. Cette saison, ils sont encore en tête de la ligue avec huit joueurs, mais sont rejoints par le Thunder et sa garderie polyglotte.

Les joueurs internationaux du Thunder : Josh Giddey (Australie), Shai Gilgeous-Alexander (Canada), Luguentz Dort (Canada), Vit Krejci (République Tchèque), Théo Maledon (France), Ousmane Dieng (France), Aleksej Pokusevski (Serbie).

Les joueurs internationaux des Raptors : Khem Birch (Canada), Dalano Banton (Canada), Pascal Siakam (Cameroun), Juancho Hernangomez (Espagne), OG Anunoby (Royaume-Uni), Chris Boucher (Sainte-Lucie), Precious Achiuwa (Nigeria), Svy Mikhailiuk (Ukraine).

En voilà une liste digne d’un campus Erasmus ! Ça va déguster de la poutine, du camembert et du pudding, le tout dans le même repas. Les estomacs vont prendre cher, mais aussi les adversaires en NBA. Ces seize joueurs sont tous remplis de talent, et sont surtout l’héritage des pionniers internationaux qui ont ouvert la voie vers la plus grande compétition de basket du monde. On ne va pas conter à nouveau l’histoire, mais saluons tout de même Hakeem Olajuwon, Dirk Nowitzki, Tony Parker pour tout ce qu’ils permis d’achever en matière de reconnaissance du basket mondial en NBA. Plus récemment, disons tous simplement que les premières graines ont porté leurs fruits puisque les quatre derniers trophées de MVP ont filé en Grèce puis en Serbie, dans les armoires de Giannis Antetokounmpo et Nikola Jokic. Bien sûr, il convient d’attendre la fin de la Free Agency et l’annonce officielle des rosters NBA pour pouvoir arrêter les nombres précis, mais il se pourrait bien que cette saison aille titiller une nouvelle fois la barre des 110 à 120 joueurs étrangers lors de son démarrage.

Deux effectifs qui vont peut-être galérer à se comprendre au début… mais qui seront bien vite réunis par la langue du jeu. Ouais, parce que le basket est formidable moyen d’expression, et qu’il est plus que jamais placé sous le signe de l’international en NBA. 

Source : basketball-reference.com / NBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top