Les Français en NBA

Le prospect français Sidy Cissoko a des idées derrière la tête : La G League avec Ignite Team ? Avant tout un tremplin pour la NBA

Sidy Cissoko 5 avril 2022

Sidy Cissoko, premier Européen à intégrer le « centre de formation » de la G-League

Source image : Youtube / Baskonia

Premier Européen à intégrer l’équipe G League Ignite, Sidy Cissoko fait partie des meilleurs prospects français attendus dans les prochaines années en NBA. Alors qu’il a privilégié le programme de développement de la NBA à un parcours universitaire ou à un début de carrière européen pour se préparer à la Draft 2023, le Français s’est expliqué sur son choix.

On le sait, un jeune prospect français possède plusieurs possibilités pour se préparer à la Draft de la NBA. Pendant longtemps, les jeunes espoirs tricolores devaient faire un choix entre commencer leur carrière en Europe avant de faire le grand saut, ou intégrer directement une université américaine pour être au plus près de l’environnement immédiat de la Ligue. Aujourd’hui, le monde du basket a changé et les options pré-NBA sont plus nombreuses, avec notamment une grosse hype autour de la NBL, la Ligue de basket australienne. En plus de l’expérience de vie, ce championnat offre aux jeunes Européens une opposition de bon niveau, la mise en place de programmes de développement personnalisés et intéressants, mais aussi la possibilité de toucher un salaire. C’est par exemple le choix qu’ont fait cette année Ousmane Dieng et Hugo Besson, mais aussi LaMelo Ball en 2019-2020. Face à cette concurrence qui s’accentue pour le système américain, la NBA a décidé de réagir en créant la G League Ignite. Ce programme a été spécialement fondé en 2020 pour développer des jeunes pousses, avec la possibilité de participer au championnat de G League et d’être payé, ce qui n’est pas le cas à l’université. Deux ans après sa création, l’Ignite Team s’apprête donc à accueillir son premier prospect européen avec Sidy Cissoko. Un choix qui a pu surprendre, notamment concernant le caractère récent du programme, mais le Frenchy est sûr de lui, comme il l’a déclaré à Jonathan Givony de ESPN :

« Nous avons exploré plusieurs options avec mes agents et j’étais convaincu que la G League Ignite était la meilleure opportunité pour atteindre mes objectifs. La capacité de ce programme à maximiser le potentiel de ses joueurs sur et en dehors du terrain m’a convaincu. Plus encore, le programme de développement sur mesure et la possibilité de commencer ma transition vers le style de jeu américain, la ligne à 3 points et la vie en dehors du terrain sont des atouts majeurs. J’ai aussi senti au cours de nos conversations avec le staff que j’étais une priorité. »

– Sidy Cissoko

Une déclaration qui met bien en valeur tout ce que peut offrir le programme mis en place aux USA. Invité au Hoop Summit 2022, Sidy Cissoko est pour l’instant annoncé en fin de premier tour pour la prochaine Draft et il semble convaincu que la G League Ignite saura lui permettre d’atteindre ses objectifs. Un cas intéressant qui peut se transformer en enjeu important pour la crédibilité du programme chez les jeunes européens : voir Cissoko se présenter dans les meilleures conditions pour son arrivée en NBA l’été prochain serait assurément un joli coup de pub qui pourrait inciter les prochains cracks venus du Vieux Continent à se tourner vers l’option Ignite Team. D’autant que le « centre de formation » de la NBA se taille une belle réputation de l’autre coté de l’Atlantique depuis son lancement. En deux ans, le programme a permis à 4 joueurs d’être sélectionnés au premier tour de la Draft : Jalen Green (N°2) et Jonathan Kuminga (N°7) en 2021, puis Dyson Daniels (N°8) et MarJon Beauchamp (N°24) cette année. En plus de Cissoko, l’Ignite Team compte aussi dans ses rangs Scoot Henderson, annoncé dans le top 3 de la Draft 2023 aux côtés de Victor Wembanyama. De quoi continuer de construire une belle image et donner envie à pas mal de prospects de rejoindre l’aventure.

Ce n’est pas toujours facile de se lancer un peu dans l’inconnu comme vient de le faire Sidy Cissoko. Mais le jeune gars semble sûr de lui et c’est vrai que le programme qu’il rejoint semble proposer quelques garanties sympas. La G League Ignite joue une partie de sa réputation en Europe et on espère en tout cas que la saison de Sidy là-bas lui permettra de gratter une belle place au premier tour en juin 2023.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top