Grizzlies

Les Grizzlies sont officiellement en vacances : pas de miracle face aux Warriors, mais la bande à Ja Morant peut sortir la tête haute

Ja Morant Grizzlies 14 mai 2022

Ils reviendront encore plus forts l’année prochaine.

Source image : NBA League Pass

La marche Golden State était finalement trop haute. Menés 3-2 et privés de leur superstar Ja Morant, les Grizzlies ont fini par tomber cette nuit sous l’impact des banderilles de Stephen Curry et Klay Thompson. Une défaite plutôt logique même si Memphis a cru en ses chances jusqu’au bout.

Après la blessure de Morant et la défaite du Game 4 à San Francisco, peu d’hexperts croyaient en la capacité de Memphis de renverser la série malgré les belles choses montrées sans Ja au cours de la régulière. Et s’il n’y a effectivement pas eu de miracle au final, les Grizzlies ont prouvé une nouvelle fois à quel point ils pouvaient être relous à jouer, Morant ou pas. Déjà dans le quatrième match (le premier sans Morant), Memphis n’était pas passé loin de l’exploit au Chase Center, s’inclinant de trois petits points seulement alors que Jaren Jackson Jr. et ses potes menaient dans le quatrième quart. Et puis il y a eu ce massacre dans le Tennessee lors du Game 5, où les Grizzlies ont mangé les Warriors tout crus devant leur public, semant ainsi le doute autour de la capacité des Dubs à conclure l’affaire. Et pendant une grande partie du Game 6 de cette nuit, on s’est dit qu’on aura peut-être une manche décisive dimanche au FedExForum. La salle des Grizzlies sera finalement fermée à double tour demain suite au très gros quatrième quart réalisé par Golden State, mais on ne peut qu’applaudir l’équipe de Memphis pendant sa sortie.

Car si la déception est forcément là aujourd’hui, si on aurait aimé voir Memphis à 100% sur ses Playoffs, cette campagne 2021-22 est clairement à ranger dans la catégorie des grandes satisfactions de la saison. À l’image de leur phénomène nommé Ja Morant, les Grizzlies ont fait un très gros step en avant cette année. Ils avaient goûté à la postseason l’année dernière pour la première fois après avoir battu… Golden State au play-in tournament, s’inclinant finalement contre le Jazz au premier tour. Cette année, les hommes de Taylor Jenkins ont changé de dimension en remportant 56 matchs au total (record de franchise égalé) pour prendre la deuxième place de l’Ouest (record de franchise), tout ça en gagnant leur première série de Playoffs depuis 2015. Dillon Brooks l’a dit après la défaite cette nuit : « On arrive ». Clairement, les Grizzlies sont en pleine ascension et il faudra compter sur ce groupe jeune et surtout hyper solide lors des saisons à venir. Le très gros boulot réalisé par le boss des opérations Zach Kleiman, nommé Dirigeant de l’Année en NBA, est en train de porter ses fruits et cette élimination face à des Warriors plus expérimentés servira d’apprentissage pour la suite.

« J’ai beaucoup de respect pour chacun des gars dans cette équipe. Juste la manière avec laquelle ils ont construit le groupe, et le talent individuel. Ils ont beaucoup d’énergie, beaucoup de potentiel pour gagner au plus haut niveau. Ils ont réalisé une saison régulière exceptionnelle pendant 82 matchs. Ils seront là pendant longtemps et se battront pour la suprématie de l’Ouest. »

– Stephen Curry sur les Grizzlies

Les Grizzlies sont officiellement en vacances, mais ce sont des vacances bien bien méritées pour la bande à Ja Morant. Grosse saison, grosses promesses, gros futur. Pas de doute, il va falloir s’habituer à la présence de Memphis parmi les poids lourds de la Conférence Ouest. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top