Sixers

Amar’e Stoudemire a sa théorie sur l’horrible Game 6 de James Harden : « Je pense qu’il ne veut pas de Doc Rivers sur le banc »

James Harden Sixers résumé de la nuit 21 mars 2022

Le Game 6 de James Harden, une nouvelle façon d’envoyer un message pour le Barbu ?

Source image : NBA League Pass

Invisible durant la deuxième moitié du Game 6 face au Heat, James Harden a lâché une nouvelle disasterclass dans un match à élimination. On se demande toujours comment le Barbu a pu tirer seulement deux fois sur l’ensemble de la seconde période alors que la saison des Sixers était en jeu. Un certain Amar’e Stoudemire propose une théorie qui risque de faire parler. 

James Harden a été tellement amorphe en deuxième mi-temps il y a deux jours qu’on cherche absolument à trouver une explication. Est-ce que les ischios le gênent encore ? Est-ce qu’il ne peut tout simplement plus peser sur un match comme auparavant ? Est-ce qu’il avait déjà la tête au strip-club du coin ? Est-ce que son talent disparaît brutalement comme dans Space Jam à chaque fois qu’il joue un match important ? Pour Amar’e Stoudemire, il faut regarder ailleurs. Avant de nous plonger dans sa théorie, petit rappel qui peut avoir son importance. Stoudemire n’est pas n’importe qui dans cette histoire : cette saison, il était dans le staff des Nets et a donc pu côtoyer James Harden au jour le jour. Invité sur ESPN First Take, l’ancien intérieur des Suns version run-and-gun a pas mal balancé sur l’éthique de travail du Barbu et son manque de préparation pour la saison 2021-22. Celui que l’on surnomme STAT était également aux premières loges pour voir la frustration d’Harden concernant la situation à Brooklyn et notamment le cas Kyrie Irving, frustration qui a débouché sur des performances parfois catastrophiques histoire de forcer la main aux Nets afin d’obtenir un transfert aux Sixers. Alors aujourd’hui, Stoudemire pense qu’Harden a utilisé un moyen similaire pour faire passer un nouveau message. Mais lequel ? Amar’e s’explique.

« Cela semblait intentionnel [sa performance au match 6, ndlr.]. On a l’impression que James ne veut pas de Doc Rivers en tant que coach. Et son passé le montre, quand il n’aime pas quelque chose, il s’arrête de jouer. »

Oui, James Harden s’est véritablement arrêté de jouer lors du Game 6. Sa première mi-temps était plutôt bonne, mais c’est comme s’il n’était jamais sorti des vestiaires. Cette performance, elle nous rappelle un peu son dernier match sous les couleurs des Nets à Sacramento en février dernier (une semaine avant son transfert à Philly), quand le Barbu avait terminé avec… 4 points en 37 minutes à 2/11 au tir. Stoudemire s’en souvient probablement encore, et ce n’est qu’un épisode parmi d’autres puisqu’on a encore en tête les prestations assez honteuses du bonhomme lors de ses dernières sorties avec Houston début 2021. Harden a-t-il vraiment refait le coup alors qu’il doit bientôt négocier un nouveau contrat et qu’il était très attendu sur la scène des Playoffs ?

Quand Ramesse a été interrogé jeudi sur sa deuxième période cata, il a sans surprise été évasif sur la question. Là encore, aucune surprise, le Barbu n’hésitant pas à répondre « question suivante » quand un journaliste lui a demandé si Doc Rivers avait mis en place des systèmes pour lui donner le ballon et lui faciliter la tâche en attaque. « On a fait bouger la balle, et elle n’est pas revenue vers moi », voilà la seule mini-explication qu’il a donnée en conférence de presse. Peu convaincant, vous en conviendrez. Aux yeux du journaliste Stephen A. Smith, qui était avec Stoudemire sur le plateau d’ESPN, ce genre de réponses montre clairement qu’Harden n’est pas un grand fan du Doc, et qu’il aimerait voir un certain Mike D’Antoni – ancien entraîneur de James aux Rockets – prendre sa place. Vous interprétez ça comme vous voulez mais la perf’ du Barbu était tellement étrange qu’on se dit qu’il y a peut-être du vrai dans cette théorie. Surtout qu’il y a quelques semaines, une rumeur provenant tout droit de Philly laissait entendre que certains membres des Sixers avaient du mal avec « la philosophie et les rotations » de Rivers. Peut-être que c’est juste, peut-être qu’Harden en faisait partie, ou alors peut-être que ce n’est qu’une rumeur parmi d’autres sans véritable fond de vérité. Difficile d’y voir clair seulement deux jours après l’élimination des Sixers mais une chose est sûre aujourd’hui, Doc Rivers n’ira nulle part.

Que James Harden soit fan ou non du Doc, il va devoir faire avec car Rivers sera à Philadelphie au moins une année de plus, tandis que Mike D’Antoni semble lui en instance de départ vers Charlotte. Au Barbu de remplir son rôle pour que cette collaboration se passe au mieux, et pour cela il devra revenir lors de la prochaine campagne dans la meilleure forme possible. Pas comme cette saison…

Source texte : ESPN First Take

1 Comment

1 Comment

  1. Aurélien Locatelli

    15 mai 2022 à 8 h 09 min at 8 h 09 min

    Il est revenu dans un état lamentable post bulle et n’a rien fait depuis. S’il perd au moins 10kg et qu’il retrouve son côté explosif, il peut encore faire tellement mal…
    Mais est-ce qu’on découvre une hygiène de vie à 32 ans ?
    Là il est juste dans la courbe de régression standard d’un joueur trentenaire qui n’a jamais fait la préparation invisible.
    Je lui souhaite, il fait trop plaisir à voir joueur quand il est à 100%.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top