Playoffs NBA

Preview Suns vs Mavericks – Playoffs 2022 : la troupe de Luka Doncic ne craint pas le soleil, mais attention à l’insolation

preview suns mavericks

Plus blondinet slovène ou frisouille US ?

Source image : Montage Trashtalk via YouTube

Pour refermer le bal des previews de ces demi-finales de conférence, on s’attaque au duel entre Suns et Mavericks… et ça promet ! Luka Doncic aura fort à faire pour guider les siens à la victoire face à une équipe de Phoenix qui a beaucoup d’arguments à faire valoir dans sa quête pour le titre NBA, mais qui a montré au premier tour qu’elle n’était pas imprenable. 

Pour les pronos de la rédaction, c’est par ici !

Confrontations en saison régulière 2021-22 :

  • Suns – Mavericks : 105 – 98
  • Suns – Mavericks : 112 – 104
  • Mavericks – Suns : 101 – 109

Hé, c’est pas une grosse série qui nous attend là par hasard ? On croit bien que si, puisque si les Suns ont d’abord revêtu la tunique de l’équipe la plus imprenable de ces Playoffs, ils ont ensuite été mis en difficulté par des Pelicans plein de hargne et de courage. Bien sûr, Devin Booker a raté des matchs et son apport a beaucoup manqué aux collègues, mais il faut rendre à Brandon ce qui appartient à Brandon : menés par un Ingram intenable, les Pels ont fait vaciller Phoenix et montré à tous les autres concurrents que mettre en difficulté le meilleur bilan de régulière ne relevait pas de l’utopie. Avec cette certitude en tête, les Mavericks auront donc à cœur de tout donner dans une confrontation plus ouverte qu’il n’y paraît. Attention cependant, car même avec toute la motivation, les Suns restent les Suns : Devin Booker est capable de prendre feu dans un registre très compliqué à contrer défensivement : le mi-distance. Il est aussi capable d’allumer à 3-points et d’être tranchant sur des drives, maux de têtes assurés côté staff des Mavs si le bonhomme est à 100% de ses moyens. Derrière leur leader, tout un tas d’armes sont prêtes à mettre à mal la défense des Texans. Distributeur de caviars désormais historique de la Grande Ligue, Chris Paul sera au taquet, avec dans sa bedaine ses moyennes statistiques à géométrie variable en fonction de la situation. Tantôt scoreur de génie, tantôt passeur fou, il est métronome à plein temps de cette équipe, et lui laisser de la latitude offensivement pourrait s’avérer fatal. La garde rapprochée sera encore une fois obligatoire. Ça fait déjà deux armes de premier rang ? Attendez, on n’a pas fini puisqu’il reste Deandre Ayton dans la peinture, qui aura pour seul garde équivalent Dwight Powell, dans le dico on retrouve ce genre d’opposition à côté du mot mixtape. Enfin, il reste le couteau suisse le plus aiguisé de NBA : Mikal Bridges, capable d’en planter 30 tout en étant un cauchemar défensif pour l’adversaire. Il rentre d’ailleurs parfaitement dans le rôle de celui qui tentera d’empêcher Luka Doncic d’éclipser les Soleils. En complément de ce quatuor, une petite armée diablement efficace est à disposition : JaVale McGee, Jae Crowder, Cameron Payne… vous l’aurez capté, le danger viendra de par-tout.

Ces multiples menaces, ce sera la principale mission de Jason Kidd lors de cette série : comment empêcher au maximum tout ce beau monde de détruire en pièces son équipe de Licornes ? Et bien ça commence en répondant offensivement, avec un Luka Doncic frais qui a profité de la fin de série contre le Jazz pour faire le plein de confiance en défonçant les Mormons devant leur public. Ça fait du bien de voir Lulu envoyer autant la sauce avec sa caractéristique insouciance, mais il faudra tout de même montrer beaucoup de sérieux pour éteindre les gars de Phoenix et surtout ne pas leur permettre de renaître. Tout seul, le blondinet peut certainement renverser le cours d’un voire deux matchs, mais ses lieutenants devront répondre présent. Par « lieutenant », on entend en première instance Jalen Brunson, qui s’est fendu d’une série de franchise player contre le Jazz : 27,8 points de moyenne contre Donovan et compagnie, ça déménage fort. Bien sûr, la défense des Suns sera sans doute bien moins ouverte que celle de Utah, mais il faudra apporter de manière similaire offensivement pour espérer mettre en difficulté CP3 et compagnie. Spencer Dinwiddie sera aussi attendu en grande forme, tout comme Maxi Kleber… Bref, vous commencez à comprendre là où on veut en venir : sans tout le monde au top niveau, les Mavericks ne pourront pas faire de grand miracle, mais être au top, c’est le propre des Playoffs finalement. Défensivement, la tâche sera donc complexe, comme nous l’expliquions plus haut. Les changements défensifs seront à explorer mais attention à ne pas en abuser vu la diversité derrière le scoring adverse. Pourquoi pas de la défense de zone ? Peu exploitée en NBA, elle permet de limiter les pick-and-rolls tout en autorisant les Mavericks à venir trapper en bas lorsque Dédé Ayton aura la balle en main. C’est une proposition et nous ne sommes pas coach, mais il faudra bien évidemment explorer toutes les options pour ne pas prendre une insolation.

Cette série semble pouvoir partir dans tous les sens, et tout se décantera dès ce soir lors premier match à Phoenix. Une chose est sûre, le spectacle sera au rendez-vous car le talent est présent en nombre des deux côtés du terrain. Allez, rendez-vous cette nuit à 4h pour le premier feu d’artifice en Arizona ! 

Le programme de la série 

  • Game 1 : Suns – Mavericks, dans la nuit du lundi 2 mai, à 4h.
  • Game 2 : Suns – Mavericks, dans la nuit du mercredi 4 mai, à 4h.
  • Game 3 : Mavericks – Suns, dans la nuit du vendredi 6 mai, à 3h30.
  • Game 4 : Mavericks – Suns, dans la soirée du dimanche 8 mai, 21h30.
  • Game 5* : Suns – Mavericks, dans la nuit du mardi 10 mai, horaire à déterminer.
  • Game 6* : Mavericks – Suns, dans la nuit du jeudi 12 mai, horaire à déterminer.
  • Game 7* : Suns – Mavericks, dans la nuit du dimanche 15 mai, horaire à déterminer.

*si nécessaire

L’apéro maison

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top