Mavericks

Jalen Brunson sur une autre planète : 41 points et 8 rebonds à 15/25 au tir, le Jazz ne l’avait clairement pas vu venir

Jalen Brunson 19 avril 2022

La Jalen fraîche.

Source image : YouTube

Luka Doncic peut pioncer tranquille ce matin, la maison Mavs est bien gardée. Toujours blessé et en civil cette nuit pour le Game 2 du premier tour face au Jazz, le meneur slovène a pu apprécier comme nous tous la performance de son assistant de luxe. Un record en carrière au timing parfait.

Il a commencé son match tambour battant, et il l’a terminé toutes sirènes hurlantes. Jalen Brunson a les traits tirés et le visage d’un mec qui rentre du front, il fait bien ses 36 piges mais n’en a pourtant que 25. Les raisons de cette mine fatiguée ? Elles sont claires : le meneur des Mavs vient de bousiller la défense du Jazz pendant deux heures et a validé de ce fait son record en carrière ET SURTOUT une victoire essentielle pour son équipe avant de partir pour Salt Lake City. Le genre de soirée dont on se souvient toute une vie, le genre de soirée qui pourrait rajouter… quelques millions sur un chèque l’été prochain.

Ah oui, on ne vous avait pas dit ? Jalen Brunson sera free agent cet été, et en parlant d’agent on en connait un qui doit bien se frotter les mains ce matin, et ça c’est la version censurée. Cette nuit Jalen n’a pas trainé, puisqu’il ne lui aura fallu que neuf minutes pour passer la barre des quinze pions, à 4/5 du parking pour commencer, deux barres que Kevin Knox ne dépassera probablement jamais en Playoffs et c’est tout à fait gratuit comme attaque personnelle. 15 points dans le premier quart, le Jazz commence à comprendre et la défense monte un peu sur lui alors JB passe l’épaule et s’en va scorer de près, logique mais encore faut-il avoir le talent pour le faire.

La vingtaine à la mi-temps, les errances de Spencer Dinwiddie au tir sont effacées grâce aux bombinette de Jalen et les Mavs sont dans le match, mais en deuxième mi-temps on assiste ensuite à l’explosion officielle du meilleur arrière présent cette nuit dans la salle. Maxi Kleber passe le nez à la fenêtre pour écarter la défense adverse, même pas d’ailleurs, et notre amigo et futur riche est lui parti vers des sommets personnels encore jamais atteints. Sans un sourire, rien que du basket, rien que des poings serrés en direction de son banc. Dallas finira par faire le trou en toute fin de match et le héros du jour validera sa dinguerie une dernière fois sur la ligne, toujours pas de sourire, au contraire d’un Luka Doncic aux airs taquins sur le banc et qui se dit qu’il va peut-être bien se prendre cinq jours de congé en plus au vu du talent de son assistant préféré.

41 points à 15/25 au tir dont 6/10 du parking et 5/7 aux lancers, 8 rebonds, 5 passes, 2 interceptions, 0 balle perdue, la victoire et le poing serré. Jalen Brunson a dégommé une défense qui ne demandait que ça, et grâce à leur leader d’un soir les Mavericks entretiennent l’espoir dans cette série du premier tour. Who needs Luka, enfin presque.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top