Wizards

Kristaps Porzingis a réussi ses débuts avec les Wizards : 25 points en 21 minutes, et bientôt une licorne à la place du Capitole ?

Kristaps Porzingis 7 mars 2022

On ne sait pas trop où le mariage Porzingis / Wizards va, mais on y va avec le sourire.

Source image : NBA League Pass

On attendait ce jour-là avec impatience, bien que ça ne nous empêchât pas de dormir non plus ces dernières semaines. Kristaps Porzingis a donc fait ses grands débuts cette nuit avec les Wizards, grands comme ses 2m21, grands comme sa performance. Rien qu’un match lambda de fin de saison, mais ça fait plaisir de revoir la grande gigue sur un terrain, c’est déjà ça.

Les stats maison de ce Wizards – Pacers dont pas mal de gens se foutait c’est juste ici !

Souvenez-vous. Nous sommes le 10 février, il est environ 20h30 et une Woj Bomb vient mettre un peu de piment supplémentaire à une trade deadline déjà bien fun depuis le trade de James Harden. Spencer Dinwiddie part étoffer le backcourt des Mavericks, et… Kristaps Porzingis fera le chemin inverse après trois saisons moyen plus passées à Dallas. Boarf, on ne sait pas trop quoi penser de tout ça, on parle quand même d’un All-Star, on parle quand même d’un géant de 2m21 et de 26 ans seulement capable de tout bien faire sur un parquet, mais on parle aussi et surtout d’un corps qui a obligé le Letton à manquer environ 180 matchs depuis quatre ans. Un gros pari donc pour les Wizards, qui n’en feront probablement pas leur tête de gondole mais qui sait, sur un malentendu ça peut marcher.

Arrivé le 10 février donc, premier match officiel sous ses nouvelles couleurs le 6 mars car jusque-là le genou droit grinçait, premier indice, et un Kristaps en restriction de minutes, car il ne faut jamais mettre la charrue avant la Licorne. 21 minutes seulement c’était plus ou moins le deal, et dès la… première action du match le grand blond se fait maltraiter par Isaiah Jackson mais déroule parfaitement sur un pick et termine sur un alley-oop violent, le décor est posé. La suite ne sera que démo de facilité et d’envie de bien faire, avec au final une feuille de stats aussi prometteuse que l’état de forme dont semble jouir Porzingod. 25 points en 21 minutes, productif le boug, à 7/12 au tir dont 3/4 du parking et 8/10 aux lancers, agressif le type, 5 rebonds et 2 contres pour saler le tout et on remballe, une perf à laquelle on peut rajouter une victoire, qui ne veut pas dire grand chose mais grâce à laquelle on récupère toujours plus vite.

Encourageant, et cette fin de saison étrange à Washington, trop mauvais pour espérer jouer les Playoffs mais trop bons pour attendre la Lottery, pourrait bien servir de rampe de relancement à l’ancien crack des Knicks et, qui sait, donner des idées au management des Wizards, actuellement en train de s’arracher les cheveux pour savoir s’ils doivent donner 250 ou 255 millions à Bradley Beal alors qu’il suffirait de ne rien lui donner. Tout ce qu’on sait, nous, c’est que ça fait donc une raison de plus de regarder les Wizards jusqu’à la fin de saison, ce qui donne au total une raison de regarder les Wizards jusqu’à la fin de saison. Enfin jusqu’à ce qu’il se blesse, on touche du bois mais on s’est choppé une écharde.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top