Grizzlies

Ja Morant s’installe sur la planète All-Star : encore 36 points face aux Nets et des highlights à en crever, le coco est dans la forme de sa vie

Ja Morant 4 janvier 2021

36 points face aux Nets, un nouveau poster, 14/21 du parking depuis 4 matchs. C’est qui le joueur de la semaine à l’Ouest déjà ? Ah oui, c’est Ja Morant.

Source image : NBA League Pass

Parmi les joueurs diablement efficaces en ce moment et en train de passer dans la dimension du dessus, Ja Morant tient le lead. Tout bonnement inarrêtable la semaine dernière et élu logiquement Joueur de la semaine à l’Ouest, le meneur des Grizzlies a poursuivi sa sauvagerie cette nuit en tabassant les Nets avec 36 pions, 6 rebonds et 8 passes, tout en continuant de pilonner du parking et de nous offrir des highlights à foison. All-Star, c’est validé.

Les stats maison de la nouvelle victoire des Grizzlies c’est juste ici !

Les Grizzlies cartonnent, Desmond Bane, cartonne, Killian Tillie est starter pour défendre (très bien) sur Kevin Durant, mais si ces trois affirmations sont tout à fait vraies le principal sujet de discussion en ce moment à Memphis se nomme Ja Morant. Auteur d’un game winner face aux Suns mercredi dernier, puis de 41 pions face à LeBron James vendredi ou encore d’un piétinement des Spurs dimanche, le meneur des Oursons a remis ça cette nuit, avec la manière, face à des Nets qui avaient pourtant besoin de relancer la machine. Les quatre derniers matchs de Jaja ? C’est tout simplement n’importe quoi :

stats Ja Morant 4 janvier 2021

Incisif, de plus en plus, unstoppable lorsqu’il s’élève dans les airs pour nous offrir des arabesques dont lui seul a le secret, clutch depuis la naissance et désormais… l’un des poignets les plus sûrs de la Ligue. Arrête-moi si tu peux. En effet, depuis quatre matchs Ja Morant a opéré la fusion inimaginable entre Vince Carter, Jason Richardson, Russell Westbrook et Stephen Curry en ne gardant que le meilleur d’entre eux. 14/19 du parking sur la série de quatre wins de son équipe car, oui, les Grizzlies n’en finissent plus de gagner et ça met encore un peu plus de relief aux perfs de Ja Morant, lui qui avait été montré du doigt récemment lorsque Memphis s’était brutalement mis à gagner… en son absence. Les Grizzlies meilleurs sans Ja Morant ? Oui oui, et il fait 38 degrés à Guingamp en février.

Cette nuit en tout cas, les Nets avaient besoin de gagner, besoin de se rassurer – on en parlera très vite – mais du fait d’un Kevin Durant maladroit, d’un James Harden passé totalement à côté de son troisième quart, de Nets passés totalement à côté de leur troisième quart ou à cause, notamment, d’un Patty Mills bourré à l’éther, ce sont bien les Grizzlies qui auront eu le dernier mot, une phrase à laquelle vous devrez très vite vous habituer si Ja et sa clique continuent à évoluer à ce niveau. Sa clique ? Desmond Bane notamment, encore intraitable cette nuit avec 29 points et 8 rebonds et bien parti pour taper le coup double avec Ja dans la course au MIP, Steven Adams également, lui qui ne paye pas de mine sur la feuille de stats mais qui s’éclate en bonifiant le jeu des moucherons qui lui tournicotent autour, mais également Brandon Clarke, freak qui n’attend que son tour pendant que Jaren Jackson Jr. s’est plutôt mué en défenseur elite cette saison et que Dillon Brooks n’est toujours pas là pour caler des olives au meilleur attaquant adverse. La cerise sur le vacherin ? Un Killian Tillie fraichement signé pour deux ans et titulaire, maladroit cette nuit mais très utile en défense, et même un Yves Pons qui a eu droit face à Brooklyn à sept minutes de cadeau, juste assez pour nous prouver de nouveau qu’il avait un tigre dans le moteur.

Ja Morant est insaisissable depuis son retour et valide chaque soir un peu plus sa première sélection pour le All-Star Game (premiers résultats des votes jeudi soir), et dans son sillage les Grizzlies sont de très logiques membres du Top 4 à l’Ouest. Ça court, ça shoote, ça défend, ça rigole et ça apprend même le Français ? Warning, on a peut-être une nouvelle darling sur le NBA League Pass. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top