Kings

Les Kings remportent leur premier match de l’ère Gentry : face à une attaque en folie… Jusuf Chamberlain n’a pas suffi

Kings Fans 8 juillet 2020 2

Un spectacle phénoménal à la mi-temps, Marvin Bagley qui ferme le couvercle et un Golden 1 Center aux anges. La vie est belle à Sacramento, jusqu’à demain.

Source image : NBA League Pass

Quoi de plus approprié qu’un Mercredi Panzani pour vivre la première victoire des Kings sous l’ère Alvin Gentry. A domicile, face à des Blazers pourtant revigorés et malgré l’absence de Richaun Holmes, et nous offrant en sus à la mi-temps l’un des spectacles les plus dingues que la NBA nous ait jamais offert. Que demande le peuple, et c’est une vraie question.

Les stats maison de ce match musical et entraînant c’est juste ici

La venue des Blazers n’était pas forcément une bonne nouvelle pour les Kings, au vu de la forme récente affichée par Rip City et son horloger sur le retour Damian Lillard. Les plus courageux des fans des Kings (ils le sont tous) espéraient peut-être voir Davion – Off-night – Mitchell éteindre l’incendie Dame mais ceux qui connaissent vraiment leur franchise ne se faisaient guère d’illusion, notamment en l’absence d’un Richaun Holmes qui bouche quand même pas mal de trous. Mais définitivement ces Kings ne sont pas une franchise comme les autres. Pourquoi ? Car si l’on prend du recul et qu’on observe certains faits de jeu de ce match, l’idée du résultat final semble toute trouvée. De’Aaron Fox éjecté pour deux fautes techniques en deuxième mi-temps, absence de Richaun Holmes donc, blessure d’Harrison Barnes… bref encore une soirée galère, tout juste sauvée par un invraisemblable concert à la mi-temps.

Kings 25 novembre 2021

Mais on vous l’a dit trois centimètres plus haut et une centaine de fois par semaine depuis dix ans, les Kings restent les Kings. So, malgré un Jusuf Nurkic tout bonnement en lévitation toute la soirée et un Lillard encore bien à l’aise du logo, les hommes de Gentry vont proposer en deuxième mi-temps une vraie opposition à ceux de Chauncey Billups, notamment grâce à un banc répondant solidement à celui de l’adversaire. Buddy Hield, on en a pris l’habitude, Davion Mitchell, aussi utile en défense qu’en attaque cette nuit et, plus étonnant… Marvin Bagley III, de retour dans le game depuis une semaine environ et auteur cette nuit d’une perf encourageante, avec notamment un énorme 3 dans le money time pour quasiment scier tout espoir de retour des Blazers. Rajoutez à cela le bon apport de Moe Harkless et Alex Len, si vous ne connaissez pas imaginez-vous que c’est Maïté qui fait la roue ou Pierre Menes qui entre chez les Femen, et vous obtenez au final une victoire estampillée Kangz, qui appelle logiquement un – 35 au prochain match mais ceci est encore un autre débat.

Une victoire qui fait du bien, l’envie de danser avec des bâtons de sourciers et des ceintures en sapin, bref une soirée qui porte clairement le sceau des Kings. Franchement, on ferait quoi s’ils n’étaient pas là ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top