Heat

Jimmy Butler a sorti son habit de préfet de Floride : 36 points à 15/21 sur le Magic, saison lancée pour le boss

Jimmy Butler 26 octobre 2021

Regarder Tyler Herro enfiler des perles c’est bien, montrer qui est le patron c’est mieux. Carton de Jimmy Butler cette nuit face au Magic, y’a pas de voisins qui comptent.

Source image : NBA League Pass

Après un début de saison à l’économie, façon de parler, passé notamment à regarder Tyler Herro enfiler les perles comme sur un collier, Jimmy Butler a profité cette nuit de la venue du Magic à la FTX Arena pour rappeler à tous qui était le boss dans les everglades. Spoiler, ce n’est ni Terrence Ross, ni Horatio Caine.

Les stats maison de l’annexion de la Floride c’est juste ici

Jimmy Butler a beau avoir lancé il y a peu un intéressant business autour du café et s’être ainsi positionné comme le futur partenaire principal de TrashTalk, il n’en demeure pas moins que quand la saison commence le garçon est focus, et d’autant plus en cette année de « rédemption » pour le Heat. La branlée reçue par les Bucks au premier tour des derniers Playoffs a sans doute laissé des traces à South Beach, le recrutement estival a donné une première idée des ambitions de Pat Riley et ses soldats, et cette nuit en tout cas, Jimmy Butler a prouvé s’il le fallait qu’il faudrait encore compter sur lui cette saison et que les 200 millions prévus pour lui jusqu’en 2026… bref on verra. A l’instant T en tout cas, Buckets a donc pris la défense du Magic pour de vulgaires partenaires d’entraînement époque Wolves, en récitant une partition à la fois tellement propre et tellement sale. Pour les curieux cette phrase est une oxymore, et pour d’autres curieux sachez donc que Jimmy Butler a donc posé sur ses voisins orlandiens la bagatelle de 36 points, 3 rebonds, 2 passes et 5 steals, à 15/21 au tir et 6/6 aux lancers, espèce de mixtape située entre le piétinement de paillasson et le briquage du salon à la Javel.

Tout heureux de leur victoire de la veille face aux Knicks les gamins de Jamahl Mosley n’ont cette fois-ci rien pu faire devant tant de domination, avec comme exemple parfait un Terrence Ross héros la veille et zéro cette nuit avec une bulle assez folle compilée en 22 minutes d’inactivité (0/7 dont 0/6 du parking). En attaque avec ses puntos inscrits en toute quiétude mais également en défense avec ses cinq vols, Jimmy Butler a donc tout simplement régné sur ce match du A de Adebayo jusqu’au Z de Robin Lopez, un match durant lequel les rookies du Magic se seront une fois de plus montré mais pas suffisamment pour résister à la solidité de Buckets et des infatigables Bam Adebayo ou Markieff Morris.

Une victoire facile au final, 107-90, victoire tout sauf surprenante mais rassurante quant à la forme du chef de gang de Mayami. Le prochain rendez-vous des gars de Coach Spoelstra ? Après-demain à… Brooklyn, oh oh, et l’occasion donc de « vraiment » jauger l’état de forme du Heat, face à de vrais hommes, ceux qui ont du poil au menton, voire énormément pour certains.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top