News NBA

J.R. Smith attaqué par des abeilles sur une compétition de golf : l’info est incroyable, parce que l’homme est incroyable

J.R. Smith 13 octobre 2021

Chaque jour de plus n’est qu’un chapitre supplémentaire du plus beau livre qui soit : la vie de Earl Smith III aka J.R. Smith aka Gérard aka le GOAT.

Source image : espn

Chaque jour de plus n’est qu’un chapitre supplémentaire du plus beau livre qui soit : la vie de Earl Smith III aka J.R. Smith aka Gérard aka le GOAT. Non content d’apporter talent et fraîcheur dans le monde du golf depuis quelques mois, notre guide spirituel s’est retrouvé récemment dans un bourbier de type Charlotte Hornets en se faisant attaquer par une bande… d’abeilles dégénérées. Qu’on soit bien clair, ça n’aurait pu arriver à personne d’autres.

On le suit de loin notre Gérard national, au rythme des golf breaking news, ces dernières nous soufflant régulièrement que le double-champion NBA et officieux meilleur joueur de l’histoire est plutôt doué et appliqué dans sa reconversion. Pour son premier tournoi universitaire avec North Carolina ? J.R. n’a pas mis le monde à ses pieds, ça viendra, mais il s’est retrouvé bien malgré lui au centre de l’image du tournoi… une attaque d’abeilles. Cette phrase n’a aucun sens, mais elle est tellement Gérard.

On passera sur le style incroyable de notre GOAT unanime, et on notera simplement qu’après des dizaines et des dizaines de facts tous aussi légendaires les uns que les autres, Sa Sainteté continue de faire la Une grâce à des actions toujours plus rocambolesques. L’histoire ne nous dit pas si les abeilles de Burlington ont été attirés par une odeur naturelle whisky pur miel ou si elles voulaient simplement butiner ce qu’il se fait de mieux dans la région, mais on se félicite en tout cas que Gégé soit finalement sorti de ce guêpier, haha, tout en nous offrant de nouvelles images parfaites à insérer dans ce qui s’annonce comme la biographie la plus folle  et éclectique de l’histoire du sport.

Le bol de soupe, le char d’assaut, le tour des Etats-Unis torse-nu, le Game 1 en 2018, j’en passe et des meilleures, et désormais l’attaque d’abeilles. On ne sait pas comment il fait pour être aussi original Gérard, mais c’est surtout pour ça qu’on l’aime. En espérant le voir de nouveau arpenter les greens en faisant transporter ses clubs par son caddie, en évitant bien sûr les bunkers grâce à son swing. Allez, à plus pour une autre analyse golfique.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top