Celtics

Point COVID du jour : Al Horford testé positif à son tour, peut-être que les Celtics seront au complet un jour

Al Horford

Tatum, Fournier, Udoka, Brown, Horford… ça fait beaucoup là non ?

Source : twitter - @edu_b99

De retour à Boston cette année, Al Horford est déjà forcé de se mettre en retrait après avoir chopé le COVID. Le pivot ajoute son nom à la longue liste des joueurs ayant contracté le virus dans le Massachusetts, dont Jaylen Brown il y a moins d’une semaine, et pourrait donc rater le début de saison.

À peine arrivé, déjà confiné. Alors qu’il était tout content de faire son comeback chez les C’s, voilà qu’Al Horford est stoppé net par le virus le plus détesté de la Green Army. Selon Tim Bontemps d’ESPN, Big Al a en effet contracté le COVID et se voit donc obligé de passer par la case isolement. Le pivot est ainsi susceptible de rater le premier match de la saison des Celtics le 20 octobre, voire plus si affinités pangolinesques. La franchise verte commence malheureusement à avoir l’habitude de ce genre de news depuis quelques mois. La saison dernière déjà, Jayson Tatum et Vavane Fournier avaient eux aussi chopé le virus et ont tous deux eu du mal à retrouver du rythme par la suite, en attendant de voir désormais si Jaylen Brown, lui aussi touché par le virus et en quarantaine depuis quatre jours, sera à 100% à son retour, alors qu’Ime Udoka, le nouveau coach, a fait son retour sur le banc après avoir contracté le virus juste avant le camp d’entraînement. Horford n’a pas souhaité communiquer son statut vaccinal, mais alors que plus de 95% des joueurs de la Ligue sont vaccinés, il semble qu’un certain nombre de joueurs des Celtics, dont Josh Richardson notamment, ne le soit pas. Si tel est le cas pour le pivot quintuple All-Star, il pourrait bien devoir rester plus longtemps que prévu à l’isolement.

Un coup dur pour le nouveau daron du vestiaire au milieu d’une pré-saison intéressante de deux matchs seulement où Al shootait à 62,5% depuis le champ de trèfle et après une dernière belle campagne (14,2 points, 6,7 rebonds et 3,4 passes de moyenne) tristement tronquée au profit de la jeunesse de l’Oklahoma. Il est bien sûr préférable pour Brad Stevens de voir son joueur écarté des parquets aujourd’hui plutôt qu’en plein milieu de saison voire à l’approche des Playoffs, mais ce genre d’absence peut bien compliquer la préparation de l’effectif bostonien. Le Dominicain connaît déjà parfaitement les Jay bros et Marcus Smart, mais cette petite absence pourrait retarder son intégration avec les nouveaux joueurs débarqués au TD Garden et le développement de son fit avec Robert Williams dans la raquette. Au plus tôt Horfy fera son retour, au mieux cela sera donc pour les Verts qui ont bien besoin de son leadership pour démarrer la saison sur les bons rails. Entre les stories Kyrie Irving à Brooklyn et Ben Simmons à Philly, il se pourrait bien que les C’s aient au final une vraie possibilité d’aller loin cette année, et une belle saison de Tonton Alfred serait définitivement la bienvenue pour saisir cette opportunité qui leur pend au nez depuis trop longtemps.

On a rien contre Jabari Parker et Juancho Hernangomez, mais il faut reconnaître qu’une absence prolongée de l’ami Horford pourrait bien pénaliser les Celtics à l’aube de cette nouvelle saison. Reste désormais à espérer que Big Al revienne dès la reprise, et surtout qu’il soit le dernier nom de la liste COVID à Boston, une liste déjà bien trop longue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top