Star de demain

Chet Holmgren se régale au Pro-Am de Seattle : 35 points et 17 rebonds, la course au first pick 2022 est officiellement lancée

Après les petits au grand coeur – Payton Pritchard et Isaiah Thomas – c’est au tour de Chet Holmgren, futur géant de la NBA, de faire lâcher son petit carton en Pro-Am. Déjà immense par la taille (2m13) et par le talent, le futur Bulldog de Gonzaga projeté numéro 1 de la prochaine Draft a montré toute sa panoplie en compilant 35 points et 17 rebonds. On récap.

À votre avis, un mec de 2m13, avec une envergure de 2m29, capable de shooter à 3-points, de défendre son cercle et de rentrer des fadeaway à la Dirk, ça intéresserait les scouts NBA ? Eh bien, ce sont exactement les caractéristiques physiques et techniques de Chet Holmgren, à seulement 18 ans. Devant le public du Pro-Am CrawsOver organisé par l’inépuisable Jamal Crawford, et sous les yeux de monsieur Brandon Roy, le Chet a régalé en dévoilant tous ses moves de big man moderne. Entre rebonds suivis de remontées de balle pour faire la bonne passe, spin move conclu par un hook, fadeaway Dirkesque, feinte de shoot pour finalement driver ou même pick-and-pop, le package est quasi total. Celui qu’on compare à Kristaps Porzingis (de la belle époque hein, pas de ses derniers Playoffs éclatés), Kevin Garnett et même Anthony Davis, s’est permis de lâcher quelques bombinettes à 3-points, dont l’une fut orchestrée par un stepback. Comme dirait le speaker du match « What can you do about that ? ». Et même si les highlights de la vidéo ne le montrent pas et laissent paraître un match aux allures de All-Star Game (s’est terminé à 100-106), cette nouvelle unicorne a pu montrer des qualités de pilier défensif en claquant 3 gros contres.

Après avoir dominé toute l’année dans le Minnesota avec son lycée Minnehaha Academy, le MVP du mondial U19 en début d’été – bien qu’il ait pris la sauce par notre Victor Wembanyama national en finale – continue de confirmer son statut de crack générationnel, et ce même contre les adultes. Rappelons que durant la compétition des jeunots, le Chétane claquait en moyenne 11,9 points (pourcentages en 62/54/67, tranquillement), 6,1 rebonds, 3,3 passes et 2,7 contres en seulement 21 minutes par match. Toutefois petit bémol, si on le compare parfois à Kevin Durant, ce n’est pas que pour ses qualités de shooteur mais aussi pour son rapport taille-poids. Le grand dadet ne fait que 88 kilos tout tassé, ce qui pour ses 2m13, est encore trop maigrichon. Il a d’ailleurs fait les frais de son côté skinny en prenant un gros putback sur la tête pendant le match. On fait confiance aux coachs spécialisés des équipes NBA pour s’occuper de ça, histoire de rendre le mec encore plus fort et inarrêtable.

Si c’est la première fois que vous entendez parler de Chet Holmgren, préparez-vous car ce sera loin d’être la dernière. On attend le futur white KD pour ramener la fac de Gonzaga au moins en finale NCAA comme l’a fait Jalen Suggs, un de ses meilleurs amis et coéquipiers au lycée cette année. La course au pick n°1 pour la Draft 2022 est en tout cas, déjà lancée.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top