Celtics

Payton Pritchard a claqué 92 points au Pro-Am de Portland : carton plein pour la coqueluche de Boston, à refaire dans quelques semaines

Payton Pritchard

Dans la légende (non).

source image : montage TrashTalk via YouTube

Décortiquer les perfs estivales, quotidien pour lequel on signerait tous les jours si l’on nous en donnait l’occasion. Quelques jours après qu’Isaiah Thomas ait envoyé 82 points au Pro-Am de Seattle organisé par Jamal Crawford, c’est à Payton Pritchard de prendre toute la lumière pour la foutre sur son crâne. On débrief.

Exilé de la Summer League en milieu de semaine pour honorer un engagement familial, Payton Pritchard vient d’être aperçu en train de cisailler du daron dans l’Oregon. C’est lors d’un match du Portland Pro-Am que le petit meneur des Celtics a brillé en calant 92 points au nez et à la barbe de Mike James, joker des Nets en fin de saison dernière. Devant cette confrontation entre deux piles électriques connues des parquets NBA, la foule de cette petite salle de Portland était en délire, mais les vidéos ne sont malheureusement pas légion. L’une montre Payton Pritchard en train de dégainer depuis le milieu de terrain – avec succès – l’autre fait un focus sur le score final de cette rencontre : 165-163 pour l’équipe de l’homme aux 92 unités. Ses qualités d’ancien meilleur scoreur d’Euroligue mobilisées, Mike James n’a pas pu empêcher le revers de ses gars et ce, malgré ses 63 points personnels. Bien que l’on n’y voit aucun impact potentiel sur le futur professionnel des deux pointguard, ce match a eu le mérite d’alimenter un feed estival très calme en cette période. Et puis, un joueur est toujours bien inspiré de rappeler aux franchises NBA qu’il surnage parmi le banal, n’est-ce pas Isaiah Thomas ?

Si Payton Pritchard est venu glisser une morale au beau milieu de cette histoire, c’est que même lorsque l’on a le sentiment du travail bien fait, il nous reste toujours quelque chose à donner. Parti de la Summer League avant le gong du tournoi, la coqueluche de la Celtics Nation a dû regagner son Oregon natal pour y régler quelques impératifs familiaux. Avant cela, Pritchard sortait de trois performances ô combien tranquillou-bilou devant des rosters estivaux dans l’incapacité de le museler : une belle ouverture face aux Hawks avec 23 points, 5 rebonds, 5 assists, 2 interceptions et 0 perte de balle ; un festin de Nuggets avec 21 puntos, 8 rebonds, 12 assists, 1 interception et 1 perte de balle ; puis la grosse confirmation devant le Magic avec 17 points, 4 rebonds, 9 passes décisives, 3 steals et 3 ballons perdus. C’est intéressant, de montrer une évidente supériorité que peinent encore à exprimer quelques grands talents en Summer League.

Il n’était qu’à 8 points d’aller chercher le record de Wilt Chamberlain, à la seule différence que Payton Pritchard jouait contre des plombier-serruriers en Pro-Am. Ses aptitudes de joueur NBA sont une fois de plus étalées au grand jour, à lui désormais de régulariser ses performances dans la Grande Ligue pour légitimer sa place sur le banc de Boston.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top