Jeux Olympiques

La Slovénie écarte facilement l’Allemagne et file en demi-finale : 94-70, trop de vice, trop de talent, trop de tout chez ces Slovènes

Zoran Dragic 3 août 2021

Une première partie de match tout en gestion et tout en coups fourrés, puis la Slovénie a appuyé sur l’accélérateur. Flippant, un peu.

Source image : France TV - TrashTalk

Certains argueront peut-être que l’Allemagne n’avait rien d’un vrai challenger pour cette merveilleuse équipe de Slovénie, mais retenons simplement ceci : Luka Doncic et les siens ont encore essoré une équipe de basket, à la longue, pour s’offrir un nouveau festival offensif, pour s’offrir une 17ème victoire de suite en compétitions officielles et, surtout, pour s’offrir une place au chaud en demi-finale du tournoi olympique. Un rouleau compresseur qui parle beaucoup, mais un rouleau compresseur quand même.

Incroyable machine de guerre que cette équipe de Slovénie. Oh les Allemands auront bien tenté d’exister, un long moment, mais aux galères pour rester valeureusement au contact se seront finalement succédées les armes à déposer, face à des mecs qui n’en finissent plus de tabasser tout ce qui bouge. Un début de match équilibré, dans lequel ça défend dur, des Slovènes qui tirent les premiers mais le petit Maodo Lô, avec un chapeau sur le o, actionne la machine à cross et la machine à shooter. Trois paniers de loin et les Allemands sont dans le match, un match qui se durcit au fil des minutes et qui nous fera découvrir la couleur du sang de Maodo Lô, encore lui, et de Jaka Blazic, qui ne partiront probablement pas en vacances ensemble. Les Slovènes sentent que ça revient fort et décident alors de passer en mode vieux briscards, contestant absolument toutes les décisions arbitrales, Luka Doncic en tête, et mettant les bras là où ça fait mal et là où ça énerve.

Un match tendu donc, le monde des Bisougroupes c’est fini, et des Slovènes qui gardent le lead, spoiler ils ne le quitteront jamais. Jamais jamais car en deuxième mi-temps les tirs pleuvent de partout sur la défense allemande, Zoran Dragic validant en deuxième MT un match absolument énorme (27 points, 6 rebonds, 4 passes et 3 steals à 11/13 au tir dont 5/7 du parking), ceci prouvant que c’est peut-être bien son frère qui joue à sa place à Tokyo. Pendant ce temps-là on imagine Eddie Murphy prononcer le nom de Ziga Dimec, pendant ce temps Luka Doncic parle aux arbitres et énerve tout le monde, mais il assure surtout avec un quasi triple-double (20/8/11), toujours plus fort, toujours plus loin et toujours plus chiant.

Au final une victoire 94-70 après une fin de match en mode All-Star Game, des Allemands complètement dépassés et on le serait également si on avait Isaac Bonga à la mène de notre équipe. La Slovénie avance donc tranquillement dans le tableau, et affrontera jeudi en demi-finale le vainqueur du match entre la France et l’Italie. Annonce officielle : pour battre Luka Doncic et ses boys à Tokyo il faudra être TRES fort. Très, très, très, très fort.

stats allemagne 3 aout 2021 stats slovénie 3 août 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top