Hawks

Les Hawks sécurisent à moitié le sac : John Collins devient restricted free agent, Atlanta aura le dernier mot Jean-Pierre

Jean-Pierre Foucault 23 juillet 2021

Peu importe l’offre pour John Collins et d’où qu’elle vienne, les Hawks auront la possibilité de garder John Collins à Atlanta.

Source image : YouTube

Il est l’un des joueurs dont le nom revient avec le plus d’insistance ces derniers temps, à quelques jours de l’ouverture de la Free Agency 2021. On vous a d’ailleurs fait un point solide ces derniers jours sur les meilleurs meneurs, arrières, ailiers et ailiers-forts disponibles sur le marché, et ce matin c’est donc John Collins qui squatte la Une de Woj et Shams City puisqu’on a appris hier que les Hawks allaient faire péter leur qualifying offer à leur intérieur afin d’en faire un agent libre restreint. En d’autres termes ? Peu importe l’offre, les Hawks auront le dernier mot.

Il avait dans un premier temps refusé une prolongation de contrat, 90 millions de billets ne faisant pas tilt dans son cerveau parfois illuminé. Il avait ensuite vu son nom apparaitre dans quelques rumeurs de trade en mars dernier, mais il était tout de même resté à quai. Mal barré cette histoire, entre un joueur certes talentueux mais peut-être un peu trop gourmand. Puis les Hawks ont poncé la fin de saison, puis les Hawks ont offert à leurs fans et à la NBA toute entière des Playoffs incroyables, et si Trae Young a évidemment retenu une partie de l’attention… John Collins a peut-être bien vu sa valeur augmenter à base de two-way playing et de fighting spirit, car la postseason de Jean Colin fut en tous points réussie. Résultat des courses ? Un free agent parmi les plus convoités, on parle par exemple des Spurs, des Mavs ou des Wolves comme potentielles destinations, mais surtout des Hawks qui souhaitent voir venir avec leur soldat et qui ont donc fait péter sans surprise leur qualifying offer, synonyme de statut de restricted free agent dans quelques jours.

Venez, venez, venez avec vos millions et on verra par la suite. Voilà donc l’idée côté Atlanta, des Hawks capables de manière très mathématique d’offrir jusqu’à 125 millions sur quatre ans au meilleur ami de Joel Embiid mais qui hésiteront sans doute avant de sauter le pas. La possibilité la plus plausible désormais ? Vous connaissez le bail, une offre émanant du Texas ou du Minnesota, 48h pour matcher ou non cette offre, et un Johnny Collins qui regarde tout ça avec le pop-corn pour savoir quelle est sa vraie valeur en 2021.

John Collins est donc désormais semi-lié aux Hawks, tout comme Talen Horton-Tucker d’ailleurs, dans la même situation avec les Lakers. Le feuilleton ne fait que commencer, il n’aura pas beaucoup d’épisodes mais il s’annonce intense. Messieurs les paons de la NBA, à vos roues.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top