Jeux Olympiques

Jeux Olympiques de Tokyo – présentation du Groupe C : Luka Doncic, l’Argentine et la Roja… ça risque de trashtalker en espagnol

Jeux Olympiques 2020 Pau Gasol

Les deux finalistes de la dernière Coupe du Monde 2019 et Luka Doncic qui fait ses premiers pas aux Jeux Olympiques ? Miam.

Source Image : Youtube

Le 25 juillet débutera le tournoi olympique masculin de basketball à Tokyo, avec un incroyable France – Team USA dès le premier jour de compet’. Mais concentrons-nous déjà sur ce Groupe C qui nous garantit un sacré spectacle. Entre les champions du monde en titre, leurs dauphins, Luka Doncic qui participe à ses premiers Jeux Olympiques – tout comme sa sélection – et le Japon qui joue à domicile, le programme s’annonce sym-pa-toche.

Deux cadors et un magicien qui découvre les JO

Avec l’Espagne et l’Argentine, les deux meilleures amies des Bleus, ce Groupe C a donc un petit air de Coupe du Monde 2019. Après avoir disputé face à face une finale il y a deux ans, les deux équipes hispanophones seront donc fort logiquement deux des nations favorites de la compétition. Pour jouer les entremetteurs parmi ces deux cadors ? Qui de mieux qu’un Luka Doncic qui vient d’offrir à son pays la première qualification en JO de son histoire. Une qualification bien méritée, après s’être battus contre la Lituanie pour un ticket pour Tokyo. Orphelin de Goran Dragic mais accompagné par son frère Zoran (chez les Dragic on fait au plus simple pour les prénoms), Luka a poussé ses coéquipiers à donner le meilleur d’eux-mêmes pour s’offrir un petit voyage au pays du Soleil Levant et c’est ce qu’on appelle un vrai leader. En dernier guest de cette poule qui nous hype énormément, on retrouve une nation importante dans ce tournoi, la sélection du pays-hôte : le Japon. Alors, oui, Rui Hachimura et les siens sont sûrement considérés comme l’une des équipes les plus faibles de ces JO mais attention, même sans public, l’avantage du terrain pourrait avoir son effet pour des Japonais qui joueront leurs premiers Jeux depuis 1976.

La story

No offense à Campazzo et sa team, Luka et ses potes ou encore aux locaux de la compet’, l’équipe la plus solide de ce groupe c’est sans aucun doute l’Espagne.  Et quoi de mieux pour motiver les joueurs ibériques que le retour improbable du patron Pau Gasol, qui semble encore rajeunir et vient d’emmener Barcelone jusqu’en finale de l’Euroleague. Il n’est sûrement plus le même qu’en 2015 (année choisie totalement au hasard), mais disons que son expérience, tout comme celle de Luis Scola chez nos amis albicélestes, pourrait bien servir à la Roja, car papy Pau va tout de même participer à 41 ans (!) à sa cinquième campagne olympique. Ce qui est sûr, c’est qu’entre les frères Gasol, Sergio Llull, Ricky Rubio, Rudy Fernandez et Sergio Rodriguez, on a l’impression que le roster espagnol ne vieillit jamais. Ne cherchez pas, ces mecs se connaissent par cœur, ce qui est sûrement l’un de leurs plus gros avantages. Après leur titre de Champions du Monde en 2019 en Chine, les hommes de Sergio Scariolo auront à cœur de doubler la mise sur le continent asiatique et pour se donner une idée de leur niveau, même si ça ne reste que des matchs de prépa, la Roja s’est imposée deux fois face aux Bleus et Ricky Rubio s’est transformé en Kyrie Irving en l’espace d’un match. Bon, la chanson vous la connaissez, encore une fois, l’Espagne est l’un des clients les plus importants pour la victoire finale, seule compétition internationale où ils n’ont pas encore décroché l’or.

Les rosters 

  • Argentine : Facundo Campazzo, Nicolás Laprovittola, Luca Vildoza, Nicolás Brussino, Leandro Bolmaro, Gabriel Deck, Patricio Garino, Juan Pablo Vaulet, Luis Scola, Marcos Delia, Tayavek Gallizzi, Francisco Cáffaro.

Luis Scola

  • Espagne : Sergio Llull, Sergio Rodriguez, Ricky Rubio, Alberto Abalde, Alex Abrines, Rudy Fernandez, Juancho Hernangomez, Victor Claver, Usman Garuba, Marc Gasol, Pau Gasol, Willy Hernangomez.

Ricky Rubio

  • Slovénie : Jaka Blažič, Vlatko Cancar, Luka Dončić, Mike Tobey, Zoran Dragić, Ziga Dimec, Edo Murić, Aleksej Nikolić, Klemen Prepelic, Luka Rupnik, Gregor Hrovat, Jakob Cebasek.

Luka Doncic Slovénie 4 juillet 2021

  • Japon : Yudai Baba, Gavin Edwards, Rui Hachimura, Tenketsu Harimoto, Makoto Hiejima, Kosuke Kanamaru, Avi Schafer, Daiki Tanaka, Yuki Togashi, Leo Vendrame, Hugh Watanabe, Yuta Watanabe.

Rui Hachimura Japon 21 juillet 2021

Le calendrier 

Lundi 26 juillet :

  • 6h40 : Argentine – Slovénie
  • 14h : Japon – Espagne

Jeudi 29 juillet :

  • 6h40 : Slovénie – Japon
  • 14h : Espagne – Argentine

Dimanche 1 août :

  • 6h40 : Argentine – Japon
  • 10h20 : Espagne – Slovénie

La spécialité culinaire présentée par TrashTalk

Après la découverte de l’okonomiyaki avec le Groupe A et du bœuf de Kobe avec le Groupe B, on part cette fois-ci dans les cuisines d’Osaka. Pays exportateur de poisson, le Japon est aussi un gros consommateur de poulpe. En croquant dans une boule panée trouvée au détour d’une rue dans un petit kiosk, vous aurez peut-être la surprise de tomber sur une tentacule violacée de ce céphalopode. Idéal pour les petites faims, le takoyaki se vend partout et permet de se rassasier avant l’heure du repas… sauf si vous vous nommez Zion Williamson. Pour les gourmets qui voudraient refaire la recette chez eux, c’est presque comme une pâte à crêpe truffée à l’intérieure. Et comme pour l’okonomiyaki, ne soyez pas avares sur la sauce et le hanakatsuo, ces petits copeaux de poisson séché qui donnent l’impression de danser sous l’effet de la chaleur. Impression garantie ! Itadakimasu.

L’Espagne qui veut réaliser un historique doublé Mondial-JO, l’Argentine en confiance depuis leur finale en 2019, Luka qui veut montrer deux trois de ses tours de magie aux nippons, et les Japonais qui vont vouloir se battre pour montrer leur meilleur visage possible à domicile, difficile de motiver encore plus ces quatre équipes qui ont chacune des choses à prouver et/ou confirmer. Allez, on attend plus qu’un peu de trashtalking en espagnol sur le parquet et on sera com-blé.

Retrouvez le guide complet des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 juste ici !

Source texte : FIBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top