Los Angeles Clippers

Kawhi Leonard pourrait sécuriser son avenir aux Clippers dès cet été : malgré la blessure, un joli pactole attend The Klaw

kawhi leonard

Cet homme aura d’autres essais pour mener les Clippers jusqu’au titre.

Source image : NBA League Pass

Après la prolongation de Paul George pour 190 millions sur 5 ans en décembre dernier, Kawhi Leonard pourrait lui aussi toucher son biff cet été. Disposant d’une player option, et avec sa récente blessure dont on attend toujours le verdict, le MVP des Finales 2019 pourrait être tenté de sécuriser le sac dès la Free Agency 2021. Ayant déjà prévu de décliner son option cet été, les plans de the Klaw pourraient être confortés avec sa vraisemblable longue indisponibilité.

Kawhi Leonard fait partie des targets les plus prisées du marché et les rumeurs rêveuses allaient bon train pour la Free Agency. Si de nombreux journalistes spéculent sur la décision contractuelle de Kawhi depuis le début de la saison, tous s’accordent à ce jour pour dire qu’il devrait décliner sa player option. Mais au-delà de ce détail contractuel, le plus intéressant était de connaître les plans du joueur : rester aux Clippers ou se mettre en quête d’un nouveau trophée ailleurs ? Sachant que le Fun Guy avait quitté Toronto en tant que légende vivante de la franchise après seulement une seule saison au Canada pour rejoindre sa Californie natale, il aurait paru curieux de quitter L.A. dès maintenant. Le plan du franchise player était donc simple : rester sur le long terme avec la plus grosse liasse possible pour lui.

Oui mais voilà, depuis hier toutes ses considérations contractuelles se font rattraper par les actualités blessures. Touché à un ligament croisé, le staff médical des Clippers a indiqué craindre une rupture du ligament, une des pires blessures possibles pour un sportif et qui demande une longue période de rétablissement. Cela change-t-il vraiment la donne ? Oui et non. Oui, car maintenant il parait peu crédible que Kawhi puisse signer un contrat court avec quelconque franchise. Signer en 1+1 (une année garantie + une player option sur la seconde) à l’image de LeBron lors de son second passage à Cleveland parait maintenant cuit et le plus probable semble donc une prolongation de quatre ans pour 175 millions de dollars selon John Holliger et Sam Hammick de The Athletic. La blessure est un coup dur pour les Clippers mais la franchise de L.A. ne peut pas se permettre de perdre son meilleur joueur sur le long terme et de ne pas aller au bout de son projet avec lui. A l’image de la gestion de Kevin Durant à Brooklyn l’an dernier, The Klaw pourrait bénéficier de temps pour se soigner, avec des ambitions légèrement revues à la baisse pour la saison 2021-22, mais le train Clippers repartirait de plus belle en 2022-23. N’en déplaise aux rumeurs, aucune source fiable ne rapporte une envie du joueur de changer d’uniforme et il a déjà montré son attachement aux Clipps depuis son arrivée il y a deux ans. Contractuellement maintenant, des raisons pousseraient aussi le All-Star silencieux à prendre son chèque dès cet été. Avec une expérience de 10 ans dans la Ligue, The Klaw peut toucher le super pactole avec un contrat égal à 35% du salary cap. Le Convention Agreement Bargaining (CBA), soit la convention collective de NBA, prévoit un cadre strict pour les extensions au max selon Kevin Pelton d’ESPN. Le salary cap étant déjà bien fournit avec le gros contrat de Paul George et celui de Luke Kennard, les Clippers devront se rendre attractifs en signant des vétérans et une mid-level exception pour rester compétitifs dans les prochaines années, chose qui ne posera sûrement pas de problème dans un si gros marché.

Malgré la blessure, tous les signaux semblent encore au vert pour voir Kawhi Leonard sur le long terme aux Clippers. Avec une ossature PG – Kawhi, Los Angeles sécurise sa compétitivité pour les prochaines années et fort heureusement. Dépourvus de picks de draft intéressants pour les prochaines années, les Clippers auraient été dans une position bien inconfortable si les deux stars étaient amenés à partir cet été.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top