Warriors

Les Warriors sont officiellement en vacances : toujours pas de Playoffs depuis les Finales 2019, vivement le retour de Klay Thompson

C’est vrai que voir Klay Thompson à la place de Kent Bazemore derrière la ligne à 3-points, ça peut faire une petite différence.

Source image : NBA League Pass

Huitièmes au terme de la saison régulière, les Warriors semblaient sur la bonne dynamique pour valider leur place en Playoffs. Malheureusement pour les Dubs, ils sont passés deux fois à côté lors du play-in tournament et regarderont ainsi la postseason depuis leur canapé. Dur…

Les Warriors peuvent avoir des regrets. Beaucoup de regrets. Pas seulement parce qu’ils sont éliminés aux portes des Playoffs après avoir perdu deux matchs consécutifs lors du play-in tournament, mais surtout parce qu’ils étaient en position pour remporter ces deux matchs. Face aux Lakers d’abord mercredi, contre qui les Dubs ont longtemps dominé avant de laisser filer le match à base de pertes de balle et de mauvais choix. On se rappellera surtout du shoot de LeBron James sur Stephen Curry dans la dernière minute, mais n’oublions jamais que Golden State avait ce match en main avant de tomber contre le champion en titre. Cette nuit contre Memphis ? Les rôles ont failli être inversés. Les Warriors, dominés en début de match, ont longtemps été derrière avant de remonter au score dans un ultime run dans le quatrième quart-temps. Les hommes de Steve Kerr avaient même une balle de match à 99-99 et une dizaine de secondes à jouer, mais Draymond Green a vu double et a choisi le mauvais panier au moment de prendre le shoot potentiellement décisif. Résultat, prolongation, et défaite 117-112. Pour le deuxième match consécutif, les pertes de balle ont tué les Warriors, eux qui ont encore accumulé 21 turnovers cette nuit. Quand vous perdez 41 ballons dans deux rencontres de qualification pour les Playoffs, et que votre déficit cumulé sur ces deux matchs est de seulement -8, y’a de quoi rager.

Mais les Warriors vont devoir vivre avec ça pendant l’été. Une fin très décevante pour une équipe qui a bien progressé au cours de la saison. Avec la blessure de Klay Thompson, on ne savait pas trop à quoi s’attendre pour ces Dubs version 2020-21 mais suite aux premiers matchs de la saison régulière, on se disait qu’une nouvelle année galère était potentiellement dans les cartons. Au final, les Warriors ont grandi sous l’impulsion d’un Stephen Curry de retour au premier plan. Le Chef l’a dit après la défaite face aux Grizzlies, l’équipe peut être fière de ce qu’elle a accompli cette année et de la progression réalisée par rapport à la saison dernière. De 15 victoires, l’équipe de Golden State est passée à 39 contre 33 défaites et une huitième place honorable à l’Ouest. La campagne monumentale de Curry est évidemment la raison numéro un de cette progression, mais on a aussi vu Jordan Poole devenir un vrai basketteur en cette fin de saison, un Andrew Wiggins plutôt solide dans l’ensemble, un Juan Toscano-Anderson qui s’est imposé comme le chouchou de toute une fanbase, ainsi qu’un Draymond Green de retour pour impacter le jeu de toutes les manières possibles et imaginables en dehors du scoring. Bilan : malgré cette élimination juste avant les Playoffs contre les Grizzlies, les Warriors de Curry sont montés en puissance et ont posé de bonnes bases pour la suite et notamment le retour de Klay Thompson l’année prochaine.

Pour la deuxième année consécutive, les Warriors regarderont les Playoffs à la TV. Difficile de ressentir autre chose que de la déception aujourd’hui mais quand on dézoome un peu, la campagne 2020-21 de Golden State reste respectable. Allez, on se donne rendez-vous l’année prochaine, avec un Klay de retour sur pattes et potentiellement un retour dans les hauteurs de l’Ouest. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top