Nets

Les Nets ont pris leur temps face à Houston : petite victoire mais victoire utile, car les Nets sont désormais… premiers à l’Est

Kyrie Irving 1er avril 2021

Kyrie Irving avec le sourire, vous pouvez screen.

Source image : YouTube

L’affaire semblait déjà pliée tant le désir de défaites des Rockets transpire à l’œil nu, tant les Rockets ne sont de toute manière pas outillés pour lutter cette saison. Malgré tout la mission n’aura pas été de tout repos, et il aura fallu attendre un gros run en fin de match pour que les Nets repartent du Barclays Center avec ce qu’ils étaient venus chercher : la première place de la Conférence Est, pour la première fois de la saison.

La boxscore maison, juste ici !

On commence par une bonne tranche de rigolade : le premier quart-temps. La défense de Brooklyn est un immense gruyère AOP, Christian Wood et Danuel House Jr. se transforment en Chris Bosh et Ray Allen, et Jae’Sean Tate et Kevin Porter Jr. ne sont pas loin de se prendre pour LeBron et D-Wade. En face Kyrie Irving a mis les gaz d’entrée, James Harden a chauffé dans la foulée, et si la stratégie de Steve Nash d’aligner quatre… meneurs autour de Nicolas Claxton (James Harden, Tyler Johnson, Bruce Brown et Kyrie Irving) nous a bien fait marrer, les 42 points inscrits par le tank de Houston au premier quart ne sont pas vraiment une référence pour une équipe favorite pour le titre. Bref, match plaisant car ça score dans tous les sens, les nouveaux venus Avery Bradley, Kelly Olynyk ou D.J. Augustin donnent une illusion de compétitivité aux Rockets, et les Nets font pour leur part un match de trainard.

Match de trainard dans lequel on apercevra, pêle-mêle, Claxton manquer de nous offrir le poster de l’année sur Danuel House, match durant lequel Tyler Johnson et Timothe Luwawu-Cabarrot seront à l’adresse au tir ce que les L5 et Tribal King sont à la variété française, mais surtout match durant lequel Kyrie Irving participera grandement en deuxième mi-temps à faire respecyer la hiérarchie en place. Un 19-2 pour boucler l’affaire et un Uncle Drew rigolard, probablement la paternité qui lui offre ses premier sourires depuis un bail, un Kyrie auteur au final d’une belle fiche à 31 points, 6 rebonds et surtout 12 passes (career high), alors qu’à ses côtés Joe Harris s’était chargé du pain de mie (28 points à 7/12 du parking), alors que James Harden devait pour sa part quitter prématurément les copains en raison d’une douleur à la cuisse. Gros run final donc, également initié par un Blake Griffin inspiré, logique respectée et victoire des Nets, des Nets qui se catapultent ce matin à la première place de l’Est après un règne des Sixers entamé… au premier soir de la saison.

Nets-Hornets et Sixers-Cavs avec le retour – enfin – de Joel Embiid, voilà entre autres le programme de la soirée à venir, pour vivre à distance un duel qui pourrait bien être l’un des serpents de mer de la fin de saison. Et dire que Steve Nash doit encore récupérer LaMarcus Aldridge et un certain Kevin Durant, va falloir être très fort pour récupérer ce foutu trône.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top