Nets

Les Nets seraient chauds pour transférer Spencer Dinwiddie : qui veut d’un joueur avec un genou en moins et en fin de contrat ?

Spencer Dinwiddie 27 mars 2020

Reverra-t-on Spencer Dinwiddie un jour avec le maillot des Nets ?

Source image : YouTube

Le mois de mars vient de débuter et en cette année 2021, il est synonyme de trade deadline, prévue le 25. À environ trois semaines de la date fatidique, les Nets chercheraient à transférer Spencer Dinwiddie pour améliorer leur roster. 

Depuis l’énorme transfert pour récupérer James Harden mi-janvier, les Nets bricolent pour tenter de renforcer au maximum leur effectif derrière le monstre à trois têtes composé du Barbu, Kevin Durant et Kyrie Irving. Les options et les moyens étant limités, la franchise de Brooklyn fait comme elle peut pour ajouter de la défense et de la taille à son effectif, deux points faibles clairement identifiés. Et à l’approche de la trade deadline, les Nets seraient prêts à utiliser l’arrière Spencer Dinwiddie pour tenter d’obtenir une contrepartie intéressante et ainsi augmenter leurs chances de jouer le titre. C’est Marc J. Spears d’ESPN qui a balancé la news récemment sur l’émission The Jump. Sachant que Dinwiddie est blessé jusqu’à la fin de la saison et qu’il possède une player option pour l’année prochaine, ce n’est pas forcément surprenant de voir son nom dans les rumeurs du côté de Brooklyn. Pour rappel, l’ami Spencer a été victime d’une rupture partielle d’un ligament du genou droit fin décembre, une blessure qui devrait le tenir éloigné des parquets jusqu’à la fin de la saison. Autrement dit, même si c’est un peu hard de dire ça comme ça sachant qu’il a participé à la reconstruction de la franchise, Dinwiddie ne servira plus à grand-chose aux Nets cette année et son passage à New York pourrait donc se terminer dans les semaines à venir, lui qui a joué 274 matchs de saison régulière (et cinq de Playoffs) sous les couleurs de Brooklyn pour des stats de 14,3 points, 3,0 rebonds et 5,3 passes décisives en moyenne. La saison dernière, il tournait même à plus de 20 pions et presque 7 caviars de moyenne.

Les chiffres le montrent, le guard de 27 ans a du basket plein les mains mais n’importe quelle équipe potentiellement intéressée par ses services doit évidemment prendre en compte sa grosse blessure au genou ainsi que sa situation contractuelle. Avec sa player option, Spencer Dinwiddie aura le choix de prolonger d’une saison pour un salaire de 12,3 millions de dollars, ou alors de tester le marché de la Free Agency. Ces paramètres, les Pistons les prennent forcément en compte, eux qui feraient partie des franchises sur le coup d’après Ian Begley de SNY. L’insider new-yorkais précise bien que la franchise de Detroit aura un peu d’argent à dépenser lors de la prochaine intersaison dans le but de prolonger Dinwiddie. Si ça se fait, ce serait un retour aux sources pour Spencer, lui qui a passé les deux premières saisons de sa carrière dans le Michigan. En 2014, les Pistons ont drafté l’arrière formé à l’université du Colorado en 38e position, et Dinwiddie a ensuite fait la navette entre la NBA, la G League (la D-League à l’époque) et le banc des Pistons. Un début de carrière discret donc, et ce n’est qu’à partir de ses années Nets que l’arrière a pu s’envoler.

Visiblement, Spencer Dinwiddie ne rentre plus dans les plans des Nets. Que ce soit pour cette saison ou même les futures, la franchise de Brooklyn n’a pas besoin d’un mec au profil combo guard scoreur, alors autant essayer de le refourguer avant qu’on arrive à l’intersaison 2021, où il pourra choisir de partir sans contrepartie ou de rester un an de plus dans la franchise new-yorkaise pour 12 millions. Deux options pas très intéressantes pour des Nets en recherche de renforts bien spécifiques et blindés au niveau du salary cap.

Source texte : ESPN, The Jump / SNY

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top