Spurs

Les Spurs résistent à un Terry Rozier bouillant : money time géré avec brio, le duo Murray-White toujours plus chaud

Spurs Hornets 15 février 2021

Dejounte Murray s’est rappelé au bon souvenir de son pote James Borrego

Source image : NBA League Pass

San Antonio pouvait se rapprocher de la cinquième place cette nuit en allant gagner chez des Hornets privés de Gordon Hayward, des frères Martin mais aussi de P.J. Washington. Mission réussie pour les Spurs, qui ont su accélérer au bon moment pour enterrer Charlotte. 

Saint-Valentin oblige, ce match se devait d’être un ascenseur émotionnel constant. Cela commence par un début de match de darling des hommes de James Borrego qui font tomber la foudre sur une défense des Spurs pas du tout au point. Terry Rozier n’en est qu’au début de son show (33 points, 7 passes) mais il fait déjà ce qu’il veut, notamment de Drew Eubanks.

Gregg Popovich n’est pas content et sa gueulante va produire de bons effets sur ses ouailles. Après s’être fait rouler dessus pendant douze minutes, les Texans vont rendre la pareille à leurs hôtes dans une orgie de deuxième quart-temps. Charlotte avait limité San Antonio à dix-sept points, ils en prennent presque trois fois plus en autant de temps. La machine Spurs est lancée mais les Hornets peuvent compter sur un trio Rozier-Ball-Monk en feu pour rester dans le match. Si le collectif de San Antonio est bien au point dans ce match (6 joueurs au dessus des 10 points, 31 passes décisives), ce sont bien Murray et Derrick White qui jouent les héros. Le money time s’annonçait bien tendu, ils le rendent largement plus respirable pour Pop’. 20 des 33 derniers points sont inscrits par l’un des deux jeunots, Derrick White inscrit des gros paniers pour mettre un coup sur la tête de Charlotte, Dejounte Murray la joue à l’expérience pour aller conclure l’affaire sur la ligne. LaMelo Ball et Terry Rozier tenteront bien un coup de chaud sur la fin, histoire de rendre l’histoire moins belle, mais la révolte est venue trop tard. Les Hornets peuvent regretter de longues minutes d’un jeu brouillon au moment où ça comptait vraiment.

Les hommes de Caroline du Nord pourront aussi avoir quelques regrets au vu des absences du soir. Peut-être qu’avec Gordon Hayward en tenue, ce match aurait pu s’écrire autrement mais c’est la loi du jeu. Le trio Ball-Rozier-Graham avait été aligné pour combler les nombreux ailiers sur la touche et malheureusement, seulement deux d’entre eux (Ball et Rozier) finiront le match. Un nouveau coup dur pour James Borrego qui doit déjà jongler entre les blessés et les protocoles sanitaires. San Antonio enchaîne une seconde victoire consécutive avant d’aller affronter les Pistons, toujours dans leur rodéo trip.

Les Spurs ont fait le taf face aux Hornets mais tout n’a pas été facile, loin de là. 36 minutes à jouer au chat et à la souris avant d’appuyer sur l’accélérateur et de clore les débats. Merci à Dejounte Murray et Derrick White d’avoir tout fait pour empêcher Pop de faire une crise cardiaque dans les dernières minutes. 

Boxscore Hornets Spurs 15 février 2021

Boxscore Spurs Hornets 15 février 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top