Magic

Nikola Vucevic apprend la Carioca à Sacramento : 42 points à 17/22, une danse réservée aux All-Stars

Nikola Vucevic

Allo.

source : NBA League Pass

« Plus c’est gros plus ça passe » n’est absolument pas une expression valable pour le All-Star Game. Titulaire d’un corps de 118 kilos et de moyennes statistiques plus qu’honorables, Nikola Vucevic est encore loin – si l’on en croit les votes – de sa deuxième sélection étoilée. Quoiqu’après ce nouveau massacre sur les Kings, bon nombre d’observateurs pourraient revisiter leur jugement quant à la candidature du pivot monténégrin.

Il chausse – probablement – une pointure d’éléphant mais se fait plus discret que du foin dans une botte d’aiguilles : Nikola Vucevic vient de rendre l’une de ses plus belles copies en carrière. En face, des Kings métamorphosés ont sombré, provoquant le retour de Sim Bhullar leurs vieux démons. Tout commence de la plus simple des manières avec un véritable festival offensif en ce premier quart-temps : 33-33 dont 16 pions d’un Vouch qui n’a pratiquement pas eu à se lever pour rouler sur une défense fictive de Sacramento. S’ensuit le début du festival Tyrese Haliburton avec 12 points en onze minutes, avant que la performance du rookie ne soit atténuée par le niveau de ses coéquipiers. On apprécie (un peu) ce buzzer de Cory Joseph, on regrette (beaucoup) l’absence de De’Aaron Fox, et on trouve (vraiment) mauvais Glenn Robinson III. À chaque match-up Whiteside – Bamba, c’est 50% des CPE de France qui se réveillent avec des sueurs froides. Enfin, la mi-temps arrive et les Floridiens – même s’ils ne comptent que cinq points d’avance – jouent sereinement. Le retour aux affaires se fait dans la continuité du premier acte et le jeu de Sacramento sent comme un mélange de clope, de médicaments et de saison 2017-18. Nikola Vucevic continue son chantier, qu’il ne terminera d’ailleurs pas avant la fin de rencontre. Tandis qu’Hassan Whiteside mène les offensives des Kings, Orlando termine tranquillement le boulot, en famille.

Les meilleures copies sont rendues par Michael Carter-Williams et ses 21 points, 7 rebonds et 7 assists, ainsi que par Terrence Ross et ses 18 points, 5 rebonds et 4 assists. Simplement les meilleures copies car cette nuit, Nikola Vucevic était le professeur : 42 pions, 30 balais, 9 rebonds, 4 assists et 2 interceptions à 73% au tir dont 75% des Balkans (6/8). Eh oui, une semaine après son précédent carton face aux Bulls, l’intérieur monténégrin continue de crédibiliser sa candidature pour le All-Star Game. Rappelons qu’après le deuxième retour des votes de fans, le Vouch n’apparait même pas dans le Top 10 des joueurs intérieurs à l’Est. Devant lui ? Des gars comme Jerami Grant, Julius Randle et Gordon Hayward, qui certes sont méritants, mais sûrement pas autant que le big men de Floride. Et puis, Nikola Vucevic – All-Star 2019 – joue actuellement le meilleur basketball de sa carrière avec 23,3 points, 11,6 rebonds, 3,5 assists et 1 interception à 48% au tir dont 42% de loin. Désormais, il ne lui reste plus qu’à faire régulièrement gagner son équipe puisque Orlando tutoie de façon alarmante, les bas-fonds de la Conférence Est (10 succès pour 17 revers).

Encore une perf de grand malade pour Nikola Vucevic, l’un des joueurs les plus sous-cotés de la ligue. En face, Sacramento a fait du Sacramento en s’inclinant contre une équipe d’Orlando dénuée de quelques de ses éléments (Evan Fournier, Aaron Gordon, Cole Anthony…) Les Californiens devront faire de ce genre de rencontre une simple formalité s’ils veulent, un tant soit peu, espérer les Playoffs. 

Stats Magic - Kings

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top