Blazers

Un héros offre à Portland une victoire de prestige face aux Sixers : il répondait au nom de Melo, les gens du coin ne vont pas l’oublier-oh

Gims 12 février 2021

C’était un phénomain, il n’était pas humain.

Source image : YouTube

Notre petit doigt nous avait mentionné il y a quelques heures que ce Blazers-Sixers avait des chances d’envoyer du lourd, et tel l’auriculaire de ppay quand il sonde la météo du lendemain… quinquin ne s’est pas trompé. Match magnifique entre Portland et Philly donc, avec différents héros tout au long du match, mais dont l’un a particulièrement retenu notre attention de trentenaire.

Quel match ! 2h30 de basket total en plein mois de février, en sortie de carton de Stephen Curry, alors ne venez pas nous dire que la NBA n’est pas la plus belle ligue de sport au monde après les inter-régionales de fléchettes de Côte d’Armor. Le pitch ? Un début de rencontre dominé par Portland ou plutôt pas ses snipers, avec un duo Damian Lillard / Gary Trent Jr. incandescent derrière la ligne (3/3 pour GTJ, 3/4 pour Dame). En face Joel Embiid démarre timidement et c’est surtout Ben Simmons qui fait le taf, mais l’écart grimpe assez vite en faveur des Blazers.

Spoiler, les Sixers ne sont pas numéro 1 à l’Est pour rien et tout revient donc assez naturellement dans l’ordre, si bien qu’à la fin du premier quart le score est déjà aussi prolifique qu’un St-Didier de Bézonnes vs BC Veyle après quarante minutes (37-36 Blazers). Le match s’installe, Joel Embiid montre en attaque (pauvre Enes Kanter, tellement vaillant mais tellement limité) et en défense pourquoi il est le favori actuel dans la course au MVP, et on se dit que ce match risque fort de nous offrir un scénario bien excitant. Le temps passe, un reste de terrine y passe aussi à la mi-temps, et lors du second acte le duo de All-Stars des Sixers va se heurter à la grande forme d’un papy qui fait de la résistance. Il ne répond pas au nom de Jugnot mais bien de Melo, et le futur Hall Of Famer de bientôt 37 ans – faut-il le rappeler – va entrer dans une zone digne de ses belles années new-yorkaises. 

Alors que l’écart en faveur de Philly a des airs de bouchons sur l’A7 pendant le week-end de Pâques, accordéon tu connais, Melo démarre son show et nos sourires deviennent éclatants. De +5 Sixers l’écart passe ainsi à… +4 Blazers grâce à trois buckets du parking de l’amimelo, et entre deux sacrifices du frère Enes Kanter le sixième homme de luxe rajoutera encore deux paniers salvateurs pour les hommes de Terry Stotts. En face Joel Embiid ne lâche rien, Seth Curry fait honneur à son nom et le money time sera finalement paraphé par… bah Carmelo Anthony, qui, profitant d’une faute peu évidente mais un oeu idiote de Tobias Harris ira terminer les travaux sur la ligne.

Au final ? 24 points à 9/15 au tir dont 4/5 du coffre de la DeLorean, et des Blazers qui s’imposent au finish face à l’une des meilleures équipes de la Ligue. Soirée parfaite pour Melo et Portland, et les Sixers lâchent pour leur part un chouia de lest sur les Bucks dans la course à la première place à l’Est. Allez, café.

stats Blazers Sixers 12 février 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top