Pistons

Le calendrier 2020-21 des Detroit Pistons – première partie : dates importantes, matchs immanquables, c’est par ici !

Killian Hayes Sekou Doumbouya

L’analyse complète du calendrier des Pistons, c’est par ici !

Source image : YouTube

Il est prêt, il est officiel : le calendrier de la saison 2020-21 est enfin tombé ! Le programme de la première partie de saison seulement, jusqu’à la coupure d’un All-Star Week-end dont on ne sait pas encore vraiment à quoi il ressemblera. Sans plus attendre ? Focus sur le calendrier… des Pistons !

Calendrier intéressant à analyser que celui des Pistons, notamment car Detroit sera cette saison le théâtre des exploits – on l’espère – de deux petits Frenchies. Killian Hayes, Sekou Doumbouya, et la découverte pour le premier du grand monde de la NBA. Ricky Rubio, D’Angelo Russell, Darius Garland, Collin Sexton, Trae Young, Rajon Rondo et Stephen Curry, voici par exemple le genre de mecs que Kiki aura l’occasion de croiser avant même que cette dégueulasse année 2020 ne se termine. Qu’on soit clair, chaque match se jouera pour les Pistons dans la peau de la victime désignée et certaines sessions pourraient avoir l’effet d’un coup de pelle derrière la nuque. On pense à l’enchainement Celtics, Celtics, Bucks, Bucks en tout début d’année civile, on pense aussi à un road-trip occidental début février (Warriors, Nuggets, Jazz, Suns, Lakers) qui pourrait secouer. Les rendez-vous incontournables ? Les 3, 10 et 18 janvier pour voir nos deux coqs en prime time, et ça, ça vaut tous les épisodes de Navarro ou de Koh-Lanta.

# Plus long road-trip : 5 matchs (à deux reprises, du 31 janvier au 7 février et du 18 au 25 février)

# Plus longue session maison : 4 matchs (Suns, Jazz, Bucks et Wizards, du 9 au 16 janvier)

# Matchs en antenne nationale : 2 (Celtics et Jazz)

# Nombre de back-to-backs : 9 (l’enchaînement Celtics – Celtics – Bucks – Bucks pour les 6 premiers jours de l’année 2021 s’annonce éreintant, autant rajouter 4 L au classement directement ça sera moins fatigant).

# Nombre de rencontres tôt en France : (Celtics, Jazz et Heat, on va pousser fort pour que ce soit sur TF1)

# Trois affiches à retenir : le 24 décembre à Minneapolis, car ce sera le premier match NBA de Killian Hayes, la double-confrontation face aux Celtics les 2 et 3 janvier car Sekou Doumbouya se rappellera au doux souvenir de Tristan Thompson, et le 1er mars face aux Knicks pour un chifumi sexy entre trois des plus belles pépites françaises. Mention spéciale pour le retour de Jerami Grant à Denver le 2 février.

calendrier Pistons 5 décembre 2020

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top