Hornets

Le calendrier 2020-21 des Charlotte Hornets – première partie : dates importantes, matchs immanquables, c’est par ici !

Spectrum Center Charlotte Hornets 15 juin 2020

L’analyse complète du calendrier des Hornets, c’est par ici !

Source image : YouTube

Il est prêt, il est officiel : le calendrier de la saison 2020-21 est enfin tombé ! Le programme de la première partie de saison seulement, jusqu’à la coupure d’un All-Star Week-end dont on ne sait pas encore vraiment à quoi il ressemblera. Sans plus attendre ? Focus sur le calendrier… des Hornets !

Et hop, une petite équipe League Pass en plus cette année, merci LaMelo Ball. Future star ou futur bust, mais pour l’heure chacune des apparitions du deuxième Ball sera scrutée, et notamment celle du 9 janvier lorsque LaMelo échangera son jersey en fin de match avec… son frère Lonzo. Deux matchs abordables pour attaquer, derrière ça se corse un peu, mais globalement la première partie de saison semble plus tranquille que la seconde, lors de laquelle il faudra, notamment, affronter deux fois les Bucks, trois fois les Celtics, deux fois les Clippers et deux fois les Lakers. Autant tenter d’accumuler les wins dès cet hiver, et si d’aventure il fallait en perdre un maximum au printemps… les Hornets n’auront pas spécialement besoin de se forcer.

# Plus long road-trip : 6 matchs (du 23 février au 4 mars, face au Jazz, aux Suns, aux Warriors, aux Kings, aux Blazers et aux Wolves)

# Plus longue session maison : 5 matchs (du 13 au 21 février, face aux Wolves, aux Spurs, aux Bulls, aux Nuggets et aux Warriors)

# Matchs en antenne nationale : 5 (Blazers, Raptors, Blazers, Nets et… Pels, vous vous doutez pourquoi)

# Nombre de back-to-backs : 9 (dont un séjour de trois jours à Disneyland fin janvier pour découvrir les manèges qu’ils n’ont pas découvert cet été dans la bulle.

# Nombre de rencontres tôt en France : un seul, le 1er février contre Portland.

# Trois affiches à retenir : comment ne pas commencer par le « choc » du 9 janvier,  qui verra les deux frangins Ball s’affronter devant un LaVar qui devra probablement être retenu par la sécu pour ne pas envahir le terrain au premier air-ball swish de l’un de ses deux fistons. L’un des grands moments de cette saison, sans aucun doute. Un peu de patience par contre, car on attendra le mois de mars pour voir Gordon Hayward retrouver les Celtics ou les Hornets retrouver… Nicolas Batum.

calendrier Hornets 5 décembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top