Timberwolves

Officiel, Rondae Hollis-Jefferson rejoint les Wolves : petit ajout intelligent pour pas bien cher, pourquoi se priver

Rondae Hollis-Jefferson 1er décembre 2020

RHJ n’a pas le pedigree d’un KAT, mais il pourra tout de même faire un bon Loup.

Source image : YouTube

La liste des free agents encore disponibles commence doucement à ressembler à un mauvais roster d’équipe NBA, et celui-ci vient de perdre un bon apport en sortie de banc avec Rondae Hollis-Jefferson qui fait ses valises pour Minnesota. A 25 ans, l’ancien joueur des Nets et des Raptors n’avait pas su s’imposer au Canada et va désormais tenter sa chance chez des Wolves qui n’ont pas grand chose à perdre d’essayer à leur tour.

Libre de tout contrat après une saison laborieuse à Toronto (soixante matchs mais seulement six comme titulaire), le poste 4 qui valait la saison passée 7 pts, 4,7 rebonds et 1,8 assist en 18 minutes tentera donc de se faire une petite place dans la rotation des Loups, qui voient là un peu de renfort défensif pour leur second unit, du hustle bien agressif sur l’homme et une profondeur de banc qui sonnait creux jusqu’ici. Encore une fois, pas la signature de l’année mais au vu des noms qu’il reste… on serait presque tenté de parler de bonne affaire.

En NBA depuis 2015, RHJ aura porté quatre ans le maillot des Nets, côtoyant un certain D’Angelo Russell avant de rejoindre le squad de champions des Raptors en 2019. Les Wolves n’ont pas ce pedigree de champion, difficile d’affirmer l’inverse, mais font là une jolie petite affaire pour étoffer un effectif en construction et répondre à un besoin réel avec un bon soldat, exhausteur de troupe et motivé à se faire sa place (surtout si l’on parle d’un contrat d’un an non garanti). Et voilà, ils ont les droits, et pour pas cher sûrement… Du moment que l’affaire ne finisse pas en Dîner de cons.

On ne parle pas là de la signature du siècle, mais D’Angelo Russell retrouve donc un de ses potes de l’époque Nets alors tout le monde est content. Un copain supplémentaire pour une star et un peu de défense au passage pour le banc et les ailes avec ce bon petit soldat, une affaire qui roule pour Minnesota.

Source texte : Sportsnet

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top