Old-School

NBA Top 100 All-Time de l’équipe TrashTalk, le classement moyen : la démocratie a parlé

Sortez vos calculettes !

Source image : Montage YouTube/TrashTalk

C’était le fil rouge de cette saison 2019-20 sur TrashTalk, un rendez-vous hebdomadaire donné chaque lundi sur la chaîne YouTube et sur le site pour procéder à un reveal du Top 100 all-time de chaque membre de l’équipe ! Il y a eu du blasphème à la pelle et des jours de débat entiers dans le QG de la rédaction, mais les votants ont parlé et, en ce lundi si particulier, il est venu l’heure de dévoiler notre classement moyen.

Le délire est simple et nous a été proposé par un fidèle lecteur (merci Sébastien pour le tableau !). Maintenant que le Top 100 définitif de chacun est en ligne, pourquoi ne pas faire une moyenne en attribuant des points à chaque joueur en fonction du classement qui lui a été attribué par tous les membres de la rédaction. Le but ? Réduire cette liste de 119 joueurs à un Top 100, qui fera office de classement final pour la rédaction TrashTalk à la date du 26 octobre 2020. Sans transition, par ici le tableau !

Place Joueur
1 Michael Jordan
2 LeBron James
3 Kareem Abdul-Jabbar
4 Magic Johnson
5 Tim Duncan
6 Larry Bird
7 Bill Russell
8 Wilt Chamberlain
9 Kobe Bryant
10 Shaquille O’Neal
11 Hakeem Olajuwon
12 Jerry West
13 Stephen Curry
14 Moses Malone
15 Kevin Durant
16 Oscar Robertson
17 Karl Malone
18 Dirk Nowitzki
19 Julius Erving
20 Dwyane Wade
21 Isiah Thomas
22 John Havlicek
23 David Robinson
24 Charles Barkley
25 John Stockton
26 Scottie Pippen
27 Elgin Baylor
28 Kevin Garnett
29 Allen Iverson
30 Bob Pettit
31 Patrick Ewing
32 Rick Barry
33 Jason Kidd
34 Willis Reed
35 Bob Cousy
36 George Mikan
37 Elvin Hayes
38 Russell Westbrook
39 Gary Payton
40 Dominique Wilkins
41 James Harden
41 Clyde Drexler
43 Steve Nash
44 Kevin McHale
45 George Gervin
46 Kawhi Leonard
47 Walt Frazier
48 Dave Cowens
49 Wes Unseld
50 Bob McAdoo
51 Bill Walton
52 Chris Paul
53 Ray Allen
54 Nate Archibald
55 Paul Pierce
56 Reggie Miller
57 Vince Carter
58 Robert Parish
59 Sam Jones
60 Pau Gasol
61 Dennis Rodman
62 James Worthy
63 Tony Parker
64 Nate Thurmond
65 Dolph Schayes
66 Earl Monroe
67 Joe Dumars
68 Jerry Lucas
69 Bob Lanier
70 Pete Maravich
71 Hal Greer
72 Dennis Johnson
73 Paul Arizin
74 Carmelo Anthony
75 Alex English
76 Manu Ginobili
76 Bernard King
78 Artis Gilmore
79 Chris Webber
80 Chris Mullin
81 Grant Hill
82 Dikembe Mutombo
82 Billy Cunningham
84 Chris Bosh
85 Tracy McGrady
86 Dwight Howard
87 Giannis Antetokounmpo
88 Alonzo Mourning
89 Anthony Davis
90 Klay Thompson
91 Walt Bellamy
92 Adrian Dantley
93 Mitch Richmond
94 Lenny Wilkens
95 Dave Bing
96 Ben Wallace
97 Dave Debusschere
98 David Thompson
99 Damian Lillard
99 Gail Goodrich

Des places incompréhensibles, des joueurs manquants, des blasphèmes ? Sans doute que ce tableau en est bourré et c’est d’ailleurs pour ça que l’exercice est aussi intéressant. A chacun son appréciation de l’histoire, à chacun son avis. Alors vous commencez à connaître la formule par coeur : on fait son propre Top 100, on compare et on commente pour donner son point de vue. Hâte de revenir ici dans quelques années pour donner un petit coup de blanc correcteur en fonction des exploits qui auront été réalisés par des stars montantes de la Ligue ou des futurs Hall of Famers encore en activité. Car la beauté de ce classement, c’est évidemment sa subjectivité et sa fragilité.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Guitoz

    27 octobre 2020 à 10 h 25 min at 10 h 25 min

    Bravo pour le boulot! 3 petites opinions personnelles :
    – Chris Paul est classé trop haut. Je pense que la grandeur des joueurs se fait majoritairement en playoffs. Je ne l’aurais pas mis devant des meneurs comme Archibald, Parker ou Dennis Johnson. Ni devant des champions comme Rodman, Worthy ou Klay.
    – Pippen mériterait d’être devant ses compères de la Dream Team sans bague (Robinson, Barkley, Stockton)
    – Kyrie Irving pourrait être en fin de liste, rien que pour ses finales 2016 (comparable à Anthony Davis, qui est dans la liste), mais difficile d’enlever un nom…

  2. El Gringo

    28 octobre 2020 à 19 h 00 min at 19 h 00 min

    Je trouve que l’argument de la « préhistoire » pèse trop lourd dans vos classements. C’étaient les meilleurs joueurs de la ligue à leur époque, et probablement les meilleurs du monde. Sinon, on peut aussi dire que tout ce qui date d’avant les années 2000/2010 c’est de la préhistoire parce que le basket NBA est passé d’un bassin etats-uno-etats-unien à un basket mondialisé. Dans les années 80, on se base sur un bassin américain de 230 millions d’habitants à aujourd’hui plus d’un milliard si je compte juste USA et Europe.

    Bref, je dirais que principalement Mikan, Cousy et Schayes sont classés beaucoup trop bas.

    – Mikan, un gars sur lequel une dynastie est bâtie. 5 titres en temps que FP et il est 36ème. Le top 20 devrait être un minimum pour un joueur pareil. Il a été la grande star, le meilleur joueur du monde de sa génération, un joueur qui a influencé les règles.

    – Cousy même chose, superstar puis super lieutenant. Joueur clé d’une dynastie, MVP, 13 fois all-star, 10 fois all-nba first team. Stockton a vraiment fait beaucoup plus que lui ?

    – Et Schayes même pas dans le top 50. Le meilleur marqueur de la ligue quand il arrête, joueur au style atypique (ailier fort shooteur), 12 fois all-star, 12 fois all-nba team, plus d’une décennie en double-double. Mais surtout, un joueur qui a gagné un titre à la Dirk, regardez les joueurs autour de lui. Alors qu’en face en finale, c’était les Pistons avec une colonie de joueurs référencés de l’époque (Larry Foust, George Yardley, Max Zaslofsky, Andy Phillip, Mel Hutchins).

    Contrairement à vous, je vois 5 joueurs légitimes pour la première place avec chacun des argument différents : James, Jordan, KAJ, Chamberlain et Russell.

  3. Tarsipark

    31 octobre 2020 à 13 h 39 min at 13 h 39 min

    Parfois le critère « longévité » est trop valorisé. Stockton 25ème alors qu’il n’a jamais été considéré comme le meilleur à son poste, jamais ne serait-ce que dans la course au MVP, meilleure saison à 17pts par match ! 0 titre, bilan négatif en PO. Il devance des joueurs tellement plus forts …

    Karl Malone devant Dirk alors que l’un a mené sa franchise au titre et pas l’autre ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top