Heat

Les Lakers appelaient Duncan Robinson « Jimmy Neutron » pendant les Finales : c’est quoi le pire ? Le level de gaminerie ou alors… qu’il lui ressemble vraiment ?

Duncan Robinson 21 octobre 2020

La ressemblance est frappante. Pas du tout.

Source image : montage TrashTalk via YouTube

Il est venu le temps non pas des cathédrales mais plutôt des news un peu WTF, celles qui se substituent aux vraies breaking, aux vraies Woj Bomb qui feront leur apparition dans quelques semaines quand la Free Agency frappera à nos portes. Carmelo Anthony dans la forme de sa vie, Mitchell Robinson qui prend des tirs à 3-points à la salle… et le banc des Lakers qui appelle Duncan Robinson « Jimmy Neutron ». Hein ? Faut bien meubler hein. Allez, « news ».

Petit rappel utile pour commencer. Jimmy Neutron est un personnage de dessin animé, jeune garçon un peu décalé car doté d’un QI équivalent au QI basket de Boris Diaw, c’est à dire environ 3000. Jimmy aime inventer des choses, réparer des choses, et même si parfois ses idées le rapprochent plus d’un Gaston Lagaffe que d’un Albert Einstein, au final c’est bien à un croisement entre Jamy Gourmaud et Mac Gyver auquel on a affaire. Désolé pour les moins de 18 ans, probablement que toutes les références ci-dessus ne vous disent pas grand chose mais au moins… tout ça viendra parfaire votre culture. L’autre particularité de Jimmy ? Sa tignasse folle, à mi-chemin entre Titeuf et les Forbans, et paf nous voilà repartis sur des références de vieux chnoques. L’important dans cette histoire, enfin « important » on se comprend, c’est qu’après avoir vu son nom associé à celui de Jimmy Neutron sur les réseaux sociaux, Duncan Robinson a du « subir » les vannes du banc des Lakers durant les Finales. Un blanc, une houpette, Jimmy Neutron quoi, parce que pourquoi être original.

Première chose utile à savoir, tout ça a beaucoup fait rire l’intéressé, qui avait déjà remarqué que les RS s’étaient emparé depuis peu de cette incroyable (pas du tout) ressemblance. Deuxièmement ? Sommes-nous vraiment étonnés de ce genre de punchline de la part d’une bande de rigolos composée de Dwight Howard, JaVale McGee, Markieff Morris, J.R. Smith, Rajon Rondo ou même le civil Dion Waiters ? La réponse est dans la question. Intéressant d’ailleurs de savoir si nos comiques du jour auraient également pu trouver d’intéressants sobriquets à certains de leurs coéquipiers durant cette finale. C17 et C18 pour LeBron James et Anthony Davis, Bibendum Michelin pour Jared Dudley, Koba LaD pour Dwight Howard, Elmer Fudd pour Alex Caruso et bien d’autres encore, puisque tout ce beau monde, JaVale McGee en première ligne, auront eu tout le temps pour s’occuper durant les six matchs face à Miami.

Voilà le genre de news qui nous permettent de survivre en cette période de vaches maigres niveau NBA, en espérant savoir très vite qui a remporté le tournoi de chifumi lors du dernier entraînement des Hawks, en espérant connaître bientôt le pourquoi du comment de la prise de fesses de James Harden. Parce que c’est ça aussi la NBA, une cavalcade d’infos qui ne s’arrête jamais, et c’est aussi pour ça qu’on l’aime tant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top