Grizzlies

Ja Morant a tout donné : 35 points et 8 caviars, une perf de PUR Rookie de l’Année pour conclure une PURE saison

Après la défaite face aux Blazers samedi soir, il y a forcément une grosse pointe de déception qui domine dans le camp des Grizzlies, mais les hommes de Taylor Jenkins peuvent sortir la tête haute. Ils ont été admirables, à l’image d’un Ja Morant qui a réservé l’une de ses plus belles performances pour la fin.

« Il est déjà une star ». Les mots de Damian Lillard après la rencontre épique opposant les Blazers aux Grizzlies résument bien le phénomène Ja Morant. Et quand ces mots sortent de la bouche du MVP de la bulle, c’est que vous êtes vraiment spécial. Le numéro 2 de la dernière Draft a sorti le grand jeu pour tenter de garder les siens en vie, l’équipe de Memphis étant obligée de s’imposer pour continuer à croire aux Playoffs. Ses stats ? 35 points – record perso en carrière s’il vous plaît – et 8 passes décisives à 13/28 au tir, 3/6 du parking et 6/8 aux lancers francs. Une perf XXL pour un gamin qui, on le rappelle, vient à peine d’avoir 21 piges. Alors oui, il y a aussi eu ces 8 pertes de balle qui coûtent cher au final, et un début de match plutôt compliqué pour le prodige de Memphis. Le genre de maladresses qui nous rappellent qu’il est seulement rookie, parce que sinon, on en douterait fort. En particulier en deuxième mi-temps, Morant a ébloui la rencontre de son talent, tout ça dans le match le plus important de la saison pour son équipe. À l’image de l’ensemble des Grizzlies, il n’a pas été tétanisé par l’enjeu, bien au contraire. Ça n’a pas suffi au final, les Blazers faisant la différence dans les dernières minutes grâce notamment à deux shoots énormes de C.J. McCollum sur la tronche de… Morant, mais ce dernier a prouvé une dernière fois à la planète NBA que le Rookie de l’Année 2020, c’est lui et personne d’autre.

Car cette performance conclut évidemment une campagne remarquable pour Ja Morant, qui en plus aurait joué avec un pouce fracturé lors des quatre derniers matchs à Orlando. Les Grizzlies ont été l’une des équipes les plus surprenantes de la saison NBA, mais aussi l’une des plus excitantes. Personne n’attendait la franchise de Memphis en course pour les Playoffs, mais avec le niveau de jeu du meneur formé à Murray State, associé aux performances du jeune Jaren Jackson Jr. et Cie, les joueurs du Tennessee ont écrit l’une des belles histoires de la campagne 2019-20. Morant a tout de suite montré qu’il possédait toutes les qualités pour devenir l’un des meilleurs joueurs à son poste, combinant capacités athlétiques venues de Pluton et excellente vision de jeu, tout ça avec un culot rare pour un jeunot débarquant à peine en NBA. Une qualification en Playoffs aurait été très symbolique de la réussite des Grizzlies cette saison, mais malgré cette fin compliquée dans la bulle de Disney World (deux victoires en neuf matchs, et une grosse blessure pour Jaren Jackson Jr.), Ja Morant et ses copains ont un avenir brillant devant eux.

Ja Morant pourra bientôt se consoler avec le trophée de Rookie de l’Année entre les mains, trophée largement mérité et statut qu’il a justifié une nouvelle fois ce samedi, dans le match le plus important de la saison. Allez Ja, on te dit à l’année prochaine et surtout merci de nous avoir fait vibrer cette saison.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top