Bucks

Khris Middleton ne rentrera pas dans le cercle des 50-40-90 : allez, il pourra toujours se contenter d’un freestyle chez Fianso

Khris Middleton 25 février 2020

Khris s’est arraché toute l’année, mais ce soir il s’est troué.

Source : NBA League Pass

C’est l’histoire de la table ronde, ou plutôt du club du 50-40-90. Présent depuis la création, Larry Bird « L’Orgueilleux » s’est tour à tour vu rejoindre par ses fidèles Mark Price « du lac », Reggie Miller le « Seigneur des îles lointaines », Steve Nash le « faucon blanc », Dirk Nowitzki « Le Grand ». Une horde qui s’est ensuite agrandi petit à petit avec des plus jeunes comme Kevin Durant « les bras longs », Stephen Curry « Le Pur », et un anonyme du nom de Malcolm Brogdon « le bâtard ». Bon, le mix entre les chevaliers est approximatif et peu reluisant pour certains, mais il resteront en tout cas à huit dans leur petit cercle fermé. Désolé Khris Middleton, ça ne sera pas pour cette année.

Ce soir était l’occasion pour Triste Middleton de se faire une place dans un club ultra-select et de nous offrir par la même occasion un duel Booker-Lillard en play-in, mais le sagouin a finalement décidé de nous saloper les deux. Avant la pause, on vous parlait de sa saison possiblement historique. Car Khrissou, c’est un des seuls mecs qui nous donnent l’impression d’être un petit crado au shoot pendant la majeure partie de ses matchs mais qui est finalement au bord des 50% dans le champ, 40% à 3-points et 90% aux lancers. Depuis son arrivée dans la bulle, l’impression est néanmoins devenu un peu moins propre puisque ses pourcentages ont malheureusement baissé, sauf pour les lancers-francs avec un seul riquiqui raté chez Mickey. 47/97 au tir et 14/36 du parking à Orlando, si vous faites le calcul vous obtenez des honorables 48,5% et 38,9%, mais c’est bien tristement ce qui va crucifier Khash Money dans sa course contre l’Histoire.

Un échec de 0,3% alors qu’il entamait son séjour à Disney avec 49,88% au tir, le coup est dur. L’arrière des Bucks aurait pu rejoindre son ancien partenaire Malcolm Brogdon qui avait pour sa part payé son pot de bienvenue dans le crew des vrais snipers l’an passé sous le maillot de Milwaukee. Même Ray Allen, le shooteur le plus prolifique à 3-points de toute l’histoire, n’a jamais su se hisser dans ces sphères. La NBA actuelle nous offre de plus en plus de banderilles de toutes les parties du terrain et les psychopathes d’Adam Silver apprécient de moins en moins rentrer dans une raquette qui a désormais l’air de leur faire peur. Alors quand Gary Trent Jr. va débarquer chez Larry Legend pour se joindre à sa bande sans toquer à la porte, il ne faudra pas jouer les étonnés.

La soirée aurait pu être historique pour Khris mais il fera finalement naufrage à cinq petits shoots seulement de l’exploit. Pour accéder à la table de Curry et consort il va falloir se mettre encore une année de plus à la recherche du Graal mais pas de panique, il lui reste encore pas mal de temps devant lui pour retenter sa chance.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top