Pelicans

Brandon Ingram adoubé par Kevin Durant sur Twitter : et en plus, ça vient de son vrai compte…

Pelicans Brandon Ingram 26 décembre 2019 pari

Kevin Durant a eu un mot sympa pour son « petit frère ».

Source image : YouTube/NBA

Première soirée NBA terminée et on se relance déjà dans les débats et les comparaisons, sah quel plaisir. Auteur d’une reprise intéressante et surtout d’une très belle saison, Brandon Ingram a soulevé les foules et les comptes Twitter, au point de recevoir un tweet de celui à qui on le compare souvent : Kevin Durant. Et ce n’était même pas son faux compte, en plus.

Le match de reprise entre New Orleans et Utah (victoire 106-104 du Jazz) était l’occasion de revoir Brandon Ingram pour la première fois depuis quatre mois en match officiel, et, oh boy, on a vu. Pandémie ou pas, BI a passé un cap et il est revenu très très affûté lors de la reprise de notre NBA chérie. Si ses stats globales ne montrent pas une énorme performance (23 points, 8 rebonds à 7/20 au tir), c’est surtout sa première mi-temps qui a mis tout le monde sur le cul. 24 premières minutes de pur basket où l’héritier de Kevin Durant a assassiné le Jazz à grands coups de turnaround fadeaways, de shoots du parking et de pénétrations, bref un arsenal offensif quasi-inarrêtable. Ça donne 15 points à 6/11 au shoot et 2/4 à 3-points, très propre ! Une perf qui a marqué beaucoup de gens, dont le représentant officiel des bras tentaculaires : KD. Le Slim Reaper a reconnu dans un tweet le talent évident de BI, un adoubement qui ne passe pas inaperçu quand on sait à quel point les deux hommes sont souvent comparés.

« Le numéro 14 est une espèce différente.. »

Car si jusqu’à la saison dernière les comparaisons étaient surtout d’ordre physique, cette année, on rentre dans du sérieux. Brandon Ingram est passé de 18,3 points, 5,1 rebonds et 3 passes de moyenne à 24,2 points, 6,3 rebonds et 4,2 passes avec des pourcentages tout à fait corrects (46,4% au tir, 38,4% de la buvette et 85,8% aux lancers francs). Au-delà de faire de lui un candidat très sérieux au titre de meilleure progression de l’année, ces stats montrent que le joueur de bientôt 23 ans est devenu un scoreur ultra-complet sur les trois niveaux (raquette, mi-distance, 3-points). De quoi rappeler un jeune Kevin Durant, surtout quand on regarde la morphologie des deux assassins. Ils sont grands, longs, fins, avec des bras interminables, pas de doute possible, y’a une usine de clonage quelque part. Maintenant, KD avait quand même un temps d’avance : 30,1 points, 7,6 rebonds et 2,8 passes pour lui sous le maillot d’Oklahoma City, le tout à même pas 22 ans, ça pose son homme (surtout quand on regarde toutes ses autres saisons, ça donne le vertige). Slender Man a encore un gros palier à franchir avant d’arriver au niveau de superstar de Kevin Durant, mais s’il continue dans cette lignée, la Ligue devra se mettre à défendre sur deux Kevin Durant différents et ça va commencer à démissionner très fort.

À peine la saison recommencée que Brandon Ingram commence déjà à préchauffer pour le plus grand bonheur de nos yeux. Encore quelques steps à passer pour le grand tatoué et il pourra commencer à taquiner le grand maître. En attendant, il a été adoubé par ce dernier, et c’est déjà un bon début.

Source texte : Vrai compte Twitter de Kevin Durant

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top