One-on-One

Remaniement du gouvernement : et si les ministres étaient des joueurs NBA actuels ?

Petit jeu du jour, on construit le gouvernement de nos rêves.

Source image : montage via YouTube

Avec l’annonce de la démission du gouvernement d’Edouard Philippe ce matin, on a décidé de mâcher un peu le travail à Emmanuel Macron pour l’aider à construire une nouvelle équipe et donner le pouvoir politique à de vrais spécialistes dans leur domaine. Et si on constituait un gouvernement avec des joueurs NBA actuels, ça donnerait quoi ? Avec TrashTalk à la présidence de la République, cela ressemblerait à peu près à ça…

# Premier ministre : Kyrie Irving

Éternel bras droit, qu’il le veuille ou non. Il voulait devenir calife à la place du calife et on a bien vu le résultat du côté de Boston. De retour sous l’aile protectrice de Kevin Durant à Brooklyn, il a même délibérément rallongé son séjour à l’infirmerie pour ne pas avoir à diriger tout seul et il vient de devenir… vice-président du syndicat des joueurs. Manu nous a un peu devancé sur ce coup là avec l’annonce de Jean Castex mais il doit bien avoir un préavis pour changer son fusil d’épaule.

# Ministre de la Justice : Draymond Green

Leader au nombre de fautes techniques (14) et d’exclusions (3) cette saison, l’aboyeur des Warriors connaît le processus par coeur. Il a tellement payé d’amendes depuis le début de sa carrière qu’il a rajouté le RIB de la NBA dans la liste de ses bénéficiaires réguliers à la banque. Il connaît le barème mieux que celui qui l’a inventé et il n’y a personne ne plus compétent pour faire appliquer le règlement à la lettre.

# Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères : Joakim Noah

Un grand-père camerounais, un daron français, une mère suédoise et enregistré à la maternité de New York, ça fait trois continents pour un seul homme. Pendant que ses petits camarades de classe collectionnaient les cartes Panini, il échangeait ses passeports en double. Le citoyen du monde de la NBA.

# Ministre des Armées : Mason Plumlee

Un physique de soldat, une gueule à vieillir comme sergent-instructeur Hartman dans Full Metal Jacket et un joueur toujours prêt à servir sa patrie en compétition internationale. Dommage que Denver ne soit pas un spécialiste du tanking, ça aurait été le combo parfait.

# Ministre de la transition écologique et solidaire : Royce White

Responsable de nommer le secrétaire d’État chargé des Transports et ayant la phobie de l’avion, le 16ème choix de la Draft 2012 décide de généraliser la bulle à Orlando de manière permanente pour des raisons écologiques évidentes… et surtout pour reprendre sa carrière inachevée. Chez les Verts de Boston bien sûr.

# Ministre des Solidarités et de la Santé : Rudy Gobert

En première ligne lors de la pandémie de COVID-19, le Frenchie a depuis été sensibilisé aux gestes barrière et à la distanciation sociale en plus de faire un large don aux travailleurs directement victimes de la crise sanitaire aux États-Unis. On compte sur lui pour mettre un block à de nouveaux virus qui apparaîtraient.

# Ministre de l’Économie et des Finances : Chris Paul

Quand on est capable de renégocier un contrat de 160 millions de dollars sur quatre ans à 33 berges, on a forcément quelques bases dans la gestion de sa moula et celle des autres. On a quand même bien hâte de toucher nos 3 millions par an quand on sera à la retraite sous le gouvernement d’un mec qu’on surnomme “Fruit”.

# Ministre du Travail : Juan Toscano-Anderson

Hein ? Qui ça ? A chaque nouveau gouvernement, il faut toujours que le Premier ministre nous réserve une petite surprise afin de détourner l’attention des médias pour bosser en scred sur la suite. L’Americano-mexicain des Warriors est le no-name de la liste. Il n’est ni diplômé de l’ENA, ni de l’IEP de Paris. Mais le joueur non-drafté connait le sens du mot travail, lui qui a su attirer l’attention des derniers finalistes NBA grâce à ses titres de champion et un trophée de MVP de la ligue mexicaine.

# Ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse : Vince Carter

Qui d’autre que le néo-retraité pour s’adresser aux plus jeunes ? La même tête à 43 ans qu’à son arrivée dans la Ligue à 22 balais et des saisons entières dédiées à former la nouvelle génération à Memphis, Sacramento et Atlanta. Il est l’homme de la situation. Enfin un ministre de l’Éducation qui ne soit pas complètement déconnecté du monde qui l’entoure.

# Ministre de l’Intérieur : Hassan Whiteside

Meilleur contreur de la Ligue au sein de l’une des pires défenses du circuit, le Blanc-Côté essaye de colmater les brèches dans la peinture. Par contre, ne comptez pas sur lui pour venir donner un coup de main dans le périmètre. Chacun sa zone.

# Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation : Mike D’Antoni

Petite exception à la règle, parce qu’il en faut bien une. Inventeur fou, Mr. Pringles est passé à une nouvelle étape de son plan diabolique afin que le basketball se joue à 5 contre 5, avec des joueurs de moins de 2 mètres et où les premiers à 250 points ont gagné. Il profite de son amitié personnelle avec le chef d’État pour gratter une place dans le gouvernement malgré le fait qu’il ne soit pas un joueur. Oh les tricheuuuurs !

# Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales : Ish Smith

Avec 11 franchises visitées au cours de sa carrière, il est le joueur en activité ayant fréquenté le plus de villes différentes pour des raisons professionnelles. Même si les stats ne sont pas toujours au rendez-vous, il a laissé des bons souvenirs partout où il est passé. Le point guard des Wizards avait déjà anticipé sa nomination en rejoignant la capitale du pays en début de saison. Habile.

# Ministère des Outre-mer : Mo Harkless

Petit-fils de Porto-Ricain, le natif de New York City a décidé de jouer pour la sélection nationale de l’archipel en 2015. Il vous expliquera le statut de cet État insulaire vis-à-vis des États-Unis mieux que nous, faisant de lui l’homme de la situation.

# Ministère de la Culture : Damian Lillard

Rappeur, compositeur, gamer et égérie de NBA 2K21, le meneur des Blazers sait tout faire et on en oublierait presque qu’il est assez doué lorsqu’il s’agit de mettre un ballon dans un panier. De préférence à 10 mètres, pour nous permettre d’admirer le travail de graphisme sur le logo présent au centre du parquet. Assurément le candidat idéal, for the culture.

# Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation : Dion Waiters

Consommateur invétéré de produits locaux de saison cultivés de préférence dans un jardin proche de chez lui pour se fournir en quantité suffisante, il n’hésite pas à se proposer pour tester de nouveaux légumes verts afin de décider s’ils méritent l’appellation biologique ou pas.

# Ministère des Sports : LeBron James

Mettez-le sur un terrain de football US, de curling ou de quidditch et il sera toujours le plus doué. Il a le sport dans le sang, à moins que ça ne soit l’inverse. Avec lui, l’objectif des prochains Jeux olympiques sera de faire la razzia sur l’intégralité des médailles d’or. Le pire, c’est qu’on a envie de lui faire confiance pour y arriver.

D’accord, pas d’accord ? Ici on trouve quand même que ce nouveau gouvernement aurait de la gueule. Mais comme on est dans une démocratie, on vous laisse nous partager les noms de vos candidats en commentaires car rien n’est encore figé.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top