EuroBasket

L’EuroLeague décide de faire une croix sur sa saison : à la prochaine petit ange parti trop tôt

EuroLeague 25/05/2020

Le basket européen, c’est terminé pour cette saison.

Source image : YouTube

Si les États-Unis espèrent coûte que coûte remettre du basket pendant l’été, l’affaire est bien plus compliquée en Europe. Face aux dénouements des différents championnats, les équipes en forme ou non, le président de l’Euroleague a déclaré l’annulation de ses compétitions, à savoir la Turkish Airlines EuroLeague ainsi que l’EuroCup. Issue malheureusement logique face à la pandémie du COVID-19.

Ce dimanche 24 mai devait être la finale de la Turkish Airlines EuroLeague, la compétition européenne la plus prestigieuse qui éclaire l’Europe du basket face aux géants Playoffs américains. À la place, ni l’un ni l’autre. Depuis le 12 mars, l’EuroLeague est suspendue, tout comme l’EuroCup. Et aujourd’hui, on apprend qu’une saison blanche vient d’être proclamée, il n’y aura donc pas de champions sur le Vieux Continent en 2020. Plusieurs raisons à cela. D’abord, les 18 clubs engagés dans l’EuroLeague proviennent de 10 pays différents… avec donc 10 systèmes différents face au COVID-19. Du coup, si reprise il devait y avoir, certaines équipes seraient probablement mieux préparées et avantagées par rapport à d’autres, remettant ainsi en cause l’équité au sein de la compétition. Et qui dit 10 pays dit aussi beaucoup de frontières, qui vont rouvrir à des dates différentes selon les nations. Évidemment, c’est une situation compliquée pour les déplacements de chaque club. Vous le voyez le casse-tête des organisateurs depuis deux mois et demi ?

En interne, on a essayé de relancer la machine européenne, avec l’hypothèse d’organiser des camps d’entraînement réduits et des réflexions autour de protocoles médicaux spécifiques. Mais l’idée de s’inspirer du modèle de la NBA a finalement été rejetée assez vite par le Board par crainte des risques de blessures et de contamination des joueurs. Toutes ces raisons ont favorisé le baisser de rideau du basket européen. Pour les clubs, la pilule est forcément plus facile à avaler pour certains que pour d’autres. L’EFES Istanbul, le Real Madrid et le FC Barcelone militaient notamment pour la reprise. Faut dire que les trois clubs étaient les trois premiers de la compétition avec six matchs à disputer. Y’a de quoi être un peu frustré. Plus près de chez nous, Tony Parker, président de l’ASVEL, comprend la décision de l’Euroleague. Voici ce qu’il a déclaré via un communiqué sur le compte Twitter de son club :

« La décision prise par le Board de l’EuroLeague nous semble totalement logique et nous en sommes solidaires. Etant donnée la crise sanitaire que traverse toute l’Europe, et comme nous avons déjà pu le mentionner, le basket ne nous semble pas du tout prioritaire. »

Point positif de l’annulation de la saison européenne, les 18 clubs engagés seront les mêmes lors de l’EuroLeague 2020-21. Lyon-Villeurbanne représentera donc bien la patrie face aux géants du continent. 15è de la compétition, on ne promet pas le monde des Bisounours à l’ASVEL pour la saison 2020-21. Comme les clubs engagés, les dates de reprise sont connues. Si tout se passe bien, on reverra du basket made in Europe au 1er octobre (30 septembre pour l’EuroCup). Nando De Colo, Shane Larkin, et autres Nikola Mirotic sont eux fixés, contrairement à leurs potes américains.

Source texte : euroleaguebasketball.net

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top