Bucks

Les meilleurs ailiers-forts de la saison NBA 2019-20 – Numéro 1 : Giannis Antetokounmpo, évidemmentounmpo

Giannis Antetokounmpo 2 mars 2020

Giannis Antetokounmpo est peut-être même un peu plus que « le meilleur ailier-fort de la Ligue ».

Source image : NBA League Pass

La rédaction de TrashTalk a parlé, et la première place de notre classement 2019-20 des ailiers-forts en NBA revient évidemment à Giannis Antetokounmpo. Meilleur ailier-fort de la Ligue, plutôt logique quand on est le… meilleur joueur de la Ligue tout court.

Le coup d’œil dans le rétro

Depuis 2013, l’histoire de Giannis Antetokounmpo ressemble à peu près à celle d’un homme qui grimpe les échelons tranquillement jusqu’au sommet de la Ligue. Simple prospect aux drôles de mensurations à ses débuts, puis MIP en 2017 avant une transformation physique de super guerrier puis la domination, individuelle d’abord avec un trophée de MVP en 2019 et un deuxième très prochainement, mais également collective puisque ses Bucks profitent du bijou pour gagner en assurance année après année depuis son arrivée. Deuxième MVP non cain-ri de l’histoire, Giannis a mis quelques saisons pour taffer son corps et son jeu et l’arrivée en 2018 de Mike Budenholzer a ajouté les condiments qu’il manquait à un plat déjà terriblement goûtu. On se rapproche de la perfection basketballistique, ne reste plus qu’à valider ça avec une bague.

Sa saison 2019-20

Comme si un trophée de MVP ne se suffisait pas à lui-même; Giannis Antetokounmpo a encore progressé cette saison au point de nous lâcher plus ou moins ses meilleures moyennes en carrière aux points, rebonds et passes, le plus dingue dans cette histoire étant sans aucun doute que la performance fut établie avec un temps de jeu assez ridicule. A peine plus de 30 minutes passées chaque soir sur le terrain par le Greek Freak, ça devient gênant, et la nette impression que si le cyborg jouait sous les ordres de Thibodeau il tournerait à 43/17/11/3/3 ou quelque chose dans le genre. Nouveauté dans le Giannis Game ? Ce cinglé a encore augmenté sa production de tirs du parking et si le pourcentage grimpe mais n’est pas encore au rendez-vous… aujourd’hui on ne laisse plus le 34 des Bucks seul à 3-points comme un vulgaire Ben Simmons. Injouable quand il arrive lancé, assez immense pour jouer le post-up, un petit tir qui progresse, coaché par une sommité du milieu, bien entouré et pas loin de son prime, la vie est belle comme dirait l’autre.

Ses stats

29,6 points à 54,7% au tir, 13,7 rebonds, 5,8 passes, 1 steal et 1 contre en 30,9 minutes

Ses plus gros cartons

  • 3 novembre vs Raptors : 36 points à 14/20 au tir dont 1/2 du parking et 7/10 aux lancers, 15 rebonds, 8 passes, 4 contres et 1 steal
  • 7 novembre @ Clippers : 38 points à 10/21 au tir dont 4/7 du parking et 14/18 aux lancers, 19 rebonds, 9 passes, 2 contres et 2 steals
  • 15 novembre vs Bulls : 38 points à 8/13 au tir dont 4/7 du parking et 10/11 aux lancers, 16 rebonds, 4 passes, 1 contre et 3 steals
  • 22 novembre vs Blazers : 24 points à 9/27 au tir dont 1/7 du parking et 5/10 aux lancers, 19 rebonds, 15 passes, 1 contre et 3 steals
  • 26 novembre vs Jazz : 50 points à 17/31 au tir dont 3/8 du parking et 13/19 aux lancers, 14 rebonds, 6 passes et 2 steals
  • 17 décembre vs Mavericks : 48 points à 18/31 au tir dont 1/6 du parking et 11/16 aux lancers, 14 rebonds, 4 passes, 1 contre et 1 steal
  • 15 janvier vs Knicks : 37 points à 12/17 au tir dont 3/5 du parking et 10/12 aux lancers, 9 rebonds, 4 passes et 1 contre
  • 2 février vs Suns : 30 points à 10/21 au tir dont 1/5 du parking et 9/16 aux lancers, 19 rebonds, 9 passes, 1 contre et 1 steal
  • 7 février vs Sixers : 36 points à 13/25 au tir dont 1/7 du parking et 9/12 aux lancers, 20 rebonds, 6 passes et 1 steal
  • 1er mars @ Hornets : 41 points à 17/28 au tir dont 1/4 du parking et 6/7 aux lancers, 20 rebonds, 6 passes et 1 steal

La suite

C’est le sujet de conversation qui est sur toutes les lèvres. Dans un an Giannis Antetokoumpo sera free agent et absolument toutes les franchises de la planète tenteront très vite d’attirer le bientôt double-MVP dans leurs filets. A bientôt 26 ans il est l’heure de gagner pour Giannis, et si les Bucks ont – peut-être – l’avantage d’être encore en mesure d’offrir… deux bagues à leur joueur d’ici la fin de son contrat, les Warriors, les Raptors, les Monstars ou autres ne se feront bientôt pas prier pour mettre leurs mères sur la table afin d’attirer le meilleur joueur de la Ligue. Virage attendu tout bientôt, et à la sortie de ce virage une NBA qui pourrait bien se retrouver toute chamboulée.

Le Top 6 de la rédac

  1. Giannis Antetokounmpo
  2. Anthony Davis
  3. Pascal Siakam
  4. Domantas Sabonis
  5. Tobias Harris
  6. John Collins
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top