Sixers

Les meilleurs ailiers forts de la saison NBA 2019-20 – Numéro 5 : Tobias Harris prend cher, mais Tobias Harris fait le taf

tobias harris sixers

Poste 3 qui joue 4, poste 4 qui joue 3 ? Pour nous Tobias est un 4, le reste appartient à Brett Brown.

Source image : YouTube

La rédaction de TrashTalk a parlé, et très vite un homme s’est positionné à la cinquième place de notre classement des meilleurs ailiers forts pour cette saison 2019-20. Tobias Harris is in !

Le coup d’œil dans le rétro

Tobias Harris n’est pas vraiment ce que l’on pourrait appeler un jeune premier. Neuf ans déjà dans la Ligue et quelques expériences sur le CV, de Milwaukee à Philadelphie en passant par Orlando, Detroit ou les Clippers, avec une upgrade bien sensible de son niveau depuis une double paire d’années. Poste 3 un peu lent, poste 4 qui manque un peu de puissance, mais finalement le genre de couteau suisse qui va bien partout, grâce à un footwork soyeux et une adresse qui n’est plus une surprise pour personne. Devenu ces dernières années l’un des leaders offensifs de quelques unes des meilleures équipes de la Ligue, Tobias peut donc se targuer d’avoir atteint un niveau de Lidl All-Star et c’est déjà pas mal. A seulement 27 ans la boîte à souvenir est déjà bien remplie mais à l’été 2019 les objectifs demeurent après une intégration réussie à Philly, et on parle même d’une équipe capable de jouer le titre. Why not hein.

Sa saison 2019-20

Sauf que d’un point de vue collectif, 2019-20 n’aura rien d’une ballade de santé pour les hommes de Brett Brown. Ben Simmons assure mais le manque de spacing est criant depuis le départ de Jimmy J.J. Redick. On t’aime bien Furkan hein, mais y a des limites. En ce qui concerne notre ami Tobayasse ? Ca démarre poste 3 pour laisser de la place au duo Embiid/Horford dans la peinture, on parlait de spacing on est en plein dedans. Finalement Brett Marron se décidera en toute fin de saison à envoyer Tonton Al démarrer les matchs sur le banc et Tobias retrouve un poste 4 qui lui est beaucoup plus adapté aujourd’hui, une décision malheureusement validée par la mairie de Wuhan début mars avec les conséquences qu’on connait. A l’arrivée? Difficile de faire plus solide que Tobias dans une équipe déjà composée de deux All-Stars, ça fait le taf bien comme il faut et ça peut même prendre les choses en main quand il faut. Ndlr, à ce prix-là c’est la moindre des choses, transition parfaite.

Ses stats

19,4 points à 47,2% au tir dont 36,2% du parking et 80,6% aux lancers, 6,8 rebonds et 3,2 passes en 34,5 minutes

Ses plus gros cartons

  • 27 octobre @ Pistons : 29 points à 10/15 au tir dont 4/6 du parking et 5/6 aux lancers, 7 rebonds, 1 passe et 2 steals
  • 17 novembre @ Cavs : 27 points à 12/14 au tir dont 1/2 du parking et 2/2 aux lancers, 5 rebonds, 4 passes, 2 contres et 2 steals
  • 6 décembre @ Wizards : 33 points à 13/28 au tir dont 3/8 du parking et 4/4 aux lancers, 7 rebonds, 3 passes et 1 steal
  • 24 décembre @ Pistons : 35 points à 14/21 au tir dont 4/7 du parking et 3/3 aux lancers, 7 rebonds, 3 passes et 2 steals
  • 16 janvier vs Nets : 34 points à 14/20 au tir dont 4/6 du parking et 2/3 aux lancers, 10 rebonds, 3 passes et 1 steal
  • 28 février vs Knicks : 34 points à 14/21 au tir dont 3/6 du parking et 3/3 aux lancers, 7 rebonds, 7 passes, 1 contre et 1 steal

La suite

Pas besoin d’avoir fait une Prépa Math Sup pour comprendre que Toby a signé l’été dernier le contrat de sa vie. 180 courgettes sur cinq ans, 34, 35, 37 et 39 millions à toucher jusqu’en 2024, et il reste donc quatre ans à l’ailier des Sixers pour vivre dans le luxe tout en aidant Philly à être compétitif au printemps, tout en prouvant également aux futurs GM de la Ligue qu’il mérite sa thune et qu’il en méritera encore un peu dans quelques années. Logiquement on parle du prime du bonhomme, dans une équipe qui gagne un minimum, on a donc vu pire comme situation. Pour l’instant en tout cas c’est bien Pennsylvanie que l’avenir de la brioche s’inscrit, en espérant juste qu’il n’en développe pas trop, de brioche.

Le Top 6 de la rédac

  1. Tobias Harris
  2. John Collins
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top