Jazz

Opération du poignet pour Bojan Bogdanovic : reprise de la saison ou pas, on ne reverra pas le sniper croate

Bojan Bogdanovic 19/05/2020

Bad mood dans l’Utah.

Source image : YOUTUBE

Voilà une Woj Bomb qui ne va pas faire plaisir aux fans d’Utah. Ligament du poignet droit en vrac, grosses douleurs depuis fin 2019, Bojan Bogdanovic va se faire opérer et manquer la potentielle fin de saison NBA. Jamais le genre de nouvelles qu’on apprécie.

Pour ESPN, c’est donc Adrian Wojnarowski qui s’est occupé de pourrir la semaine du Jazz, en annonçant la fin de saison de Bogey. Avec théoriquement 18 matchs de régulière encore à jouer pour Utah, actuellement quatrième de l’Ouest avec 41 victoires pour 23 défaites, c’est un gros coup sur la carafe qui vient d’être porté aux hommes de Quin Snyder. Arrivé l’été dernier depuis Indiana, Bogdanovic s’est bien fondu dans le moule des Mormons. Titulaire à tous les matchs, Bojan a délivré une belle campagne : 20,2 points et 4,1 rebonds de moyenne, deuxième scoreur du Jazz avec 41,4% de réussite à 3-points, c’est propre. Un apport réel pour Utah, qui était en manque d’un vrai sniper capable de tuer l’adversaire dans les moments chauds. On n’a rien contre Joe Ingles, mais Bogdanovic a quand même assassiné Bucks et Rockets au buzzer derrière l’arc cette saison. Fiable avec les yeux fermés aux lancers (90,3% de réussite), l’ancien des Pacers aurait dû permettre à la clique de Donovan Mitchell d’acquérir une nouvelle arme pour les Playoffs.

Avec cette opération et en accord avec le staff, Bogdanovic a donc décidé de faire l’impasse sur une potentielle postseason afin de revenir au top pour la saison 2020-21. Si passer sur le billard était probablement la décision la plus judicieuse à prendre par rapport à l’avenir, le Jazz va devoir revoir ses attaques et pallier les 20 pions de l’ailier européen. Pas simple quand on a joué 63 matchs avec le fossoyeur de James Harden. Plusieurs options s’offrent à Quin Snyder. On imagine que Joe Ingles prendra la place de titulaire laissée vacante, tandis que des mecs comme Mike Conley et Jordan Clarkson vont devoir assurer pour compenser la perte de Bogey. Le meneur vétéran a eu de la peine cette saison mais reste un habitué des Playoffs. Avec les teigneux Grizzlies, Money Mike a participé à six campagnes de fin de saison. Le garçon connaît l’endroit et son expérience sera quoi qu’il arrive un atout pour les Mormons. Clarkson lui, a été tradé en cours de saison par les Cavaliers, amen, et a pu rentrer dans le collectif du Jazz dans un rôle de sixième homme. Avec 25 minutes par match, le finaliste 2018 rentre 15,6 points par sortie et apporte l’énergie nécessaire lors des rotations. Suffisant pour assurer dans les matchs couperets ? On demande à voir. On peut aussi facilement imaginer que Donovan Mitchell saura se rendre disponible et step up quand il le faudra. Après tout, c’est lui le patron du backcourt non ?

Pour l’instant, Quin Snyder doit se faire des cheveux blancs après la perte de l’un de ses tauliers. Bojan Bogdanovic regardera la fin de saison depuis son canapé et comptera sur ses teammates pour bien prendre le relais. Qui est chaud pour crucifier une seconde fois les Fusées ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top