News NBA

La Chine ne veut toujours pas entendre parler de NBA : Daryl Morey, tourner sa langue sept fois dans sa bouche, toussa toussa

Daryl Morey

Pas sûr qu’il ne rigole encore longtemps le Daryl.

Source image : YouTube

Si par miracle la saison NBA venait à recommencer, ce n’est pas en Chine que vous pourrez regarder les derniers matchs de la saison. Après un hasardeux tweet “pro-Hong Kong” du GM des Rockets Daryl Morey à l’automne dernier, la Chine est toujours irréconciliable avec la NBA. Il va falloir commander des stocks entiers de chaussures LiNing pour réchauffer les relations ?

En ce début de mois de mai, la CCTV reste toujours en mode “NBA ou pas, reprise ou pas, on diffuse pas ”. Dans un climat toujours glacial entre les deux parties, la chaîne de télévision chinoise est catégorique. Coup dur pour Adam Silver quand on sait la montagne de dollars, à neuf chiffres, que représente le marché chinois. Pourtant, la NBA a nommé en début de semaine un nouveau président pour “ NBA China ”, Michael Ma. Baigné dans l’océan médiatique par son père, patron de la chaîne sportive CCTV Sports (tiens tiens) pendant seize ans, Michael Ma a été choisi avec l’espoir secret de reformer l’idylle entre l’Empire du Milieu et la NBA. Espoir détruit presque instantanément par un communiqué de la télévision chinoise. En effet, ESPN rapporte que la CCTV “ n’a aucune intention de reprendre la diffusion ” des rencontres de la Grande Ligue. Tel Yao Ming en son temps, la chaîne de télévision envoie un méchant stop à la Ligue.

“ CCTV fait taire les rumeurs selon lesquelles la chaîne rétablirait la diffusion des matchs NBA. Nous restons cohérents avec notre attitude stricte, concernant les questions de souveraineté nationale. [La chaîne] a suspendu la diffusion des rencontres NBA en octobre 2019, après le tweet de soutien de Daryl Morey [Houston Rockets] aux manifestants de Hong Kong. ”

Vous l’aurez deviné, la Chine a encore cet épisode en travers de la gorge. Pour rappel, en octobre 2019, le GM des Rockets avait publié un tweet en faveur des opposants hong-kongais face au régime chinois (littéralement “ Fight For Freedom. Stand With Hong Kong ”). Timing parfait puisque il intervient deux semaines avant la reprise de la saison régulière, et surtout, en pleine tournée asiatique pour la clique de Mike D’Antoni. Après avoir agi avant de réfléchir, Daryl Morey supprime très vite son tweet. Trop tard, retentissement global dans le monde du basket et au-delà de ses frontières. Tilman Fertitta, proprio des Fusées de Houston, est furax et cherche à éteindre l’incendie avec un arrosoir. “ La tournée de la franchise se déroule dans un cadre promotionnel, et non politique ”. La NBA est “ navrée ” de cet incident quasi-diplomatique, mais le mal est fait. Tel un dagger au buzzer de James Harden, Houston et le reste de la Ligue ne répondent plus sur les ondes des télévisions chinoises. La hype venue de l’Asie pour l’ex-franchise de Yao Ming est brisée.

Sept mots auront donc suffi à embraser les relations entre les deux acteurs. Si Daryl Morey ne peut pas encore se vanter d’avoir remporté un titre NBA, il pourra raconter à ses enfants qu’il a provoqué un énorme séisme sur la planète basket. Point positif pour Adam Silver, aucun match n’est prévu avant au moins fin juin, ça laisse un peu de temps pour négocier avec l’Empire du Milieu.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top