One-on-One

Avis de la rédaction – Les meilleurs ailiers de la saison NBA 2019-20 : place numéro 4, chacun donne son avis !

Top 6 rédaction

Un peu de Jayson Tatum, un peu de Brandon Ingram, pas mal de Khris Middleton, mais pas de trace de Glenn Robinson III. Étonnant ça.

Source image : montage TrashTalk

Voici le dernier petit jeu auquel la rédaction de TrashTalk s’est livré ces derniers jours : établir un Top 6 par poste, qui prend en compte uniquement la saison 2019-20 attention, car sinon le cinq de rêve de la rédac serait probablement composé de J.R. Smith, Lance Stephenson, Nick Young, Carlos Boozer et Joakim Noah. Huit rédacteurs, huit avis, une petite moyenne et let’s go, l’occasion aussi de revenir sur le bout de saison de nos loulous préférés. La suite vous la connaissez, on met les kevlars et les casques et on se retrouve en section commentaires ?

Bastien

Khris Middleton : toujours aussi sous-estimé, Khris Middleton nous a épaté cette saison en réalisant des performances de très haut niveau. Déjà, chatouiller la barre des 50-40-90 au tir en étant propre dans tous les secteurs du jeu. Ensuite, être le bras droit d’un énorme Giannis pour une équipe de Milwaukee au sommet de la NBA. Et enfin, réaliser tout ça en sortie de prolongation contractuelle, qui avait fait grincer un paquet de dents l’été dernier. Monsieur assurance, quoi qu’on en dise, et un argument très puissant pour conserver Antetokounmpo dans un an.

Alex

Khris Middleton : pour certains (beaucoup même) Middleton devrait figurer derrière Brandon Ingram dans ce classement cette saison. Dans ma réflexion, l’ailier des Bucks a plus souvent été à la lutte pour la troisième place. Mais évidemment, tout cela tient à pas grand chose… Sur 2019-20, l’ami Khris a été tout aussi discret que fort. Très fort. All-Star pour la deuxième année consécutive, lieutenant ultra-propre en attaque et tellement costaud défensivement, Middleton a justifié son énorme contrat. On sous-estime trop souvent sa régularité au shoot, au scoring, sa capacité à créer pour les coéquipiers ou à prendre du rebond. En plus, il a su nous gratifier de quelques performances très lourdes quand Milwaukee en a eu besoin en l’absence de Giannis Antetokounmpo (51 points sur les Wizards par exemple). Grosse saison.

Ben

Jayson Tatum : si bas ? Avant de parler de scandale, laissons aussi le temps au futur MIP de faire ses preuves en tant que leader. Protégé par le système collectif de Brad Stevens, il peut donc se mettre en avant sans risquer d’être pointé du doigt si les choses tournent mal. Non pas que je souhaite enlever quoi que ce soit au kid de St-Louis mais pas sûr que toute cette hype soit ce dont il a besoin pour continuer à grandir dans son jeu. On a vu une fois que son invitation à Chicago était annoncée qu’il a pu jouer plus libéré pour nous sortir un mois all-time, alors c’est plutôt lui faire une faveur que de le laisser progresser pour prendre petit à petit les rênes des Celtics de manière plus officielle. Step by step, et si tout se passe comme prévu on pourra le retrouver un peu plus haut dans cette hiérarchie dans quelques saisons. Parce qu’à 22 ans, le Dukie a encore tout le temps devant lui.

Nico

Khris Middleton : prolongé au max par Milwaukee lors de la dernière intersaison, Khris Middleton a très bien assumé son nouveau contrat XXL et son rôle de lieutenant de Giannis Antetokounmpo. Derrière le Freak, il a brillé, apportant tout ce qu’il faut aux Bucks pour aider ces derniers à obtenir le meilleur bilan de la Ligue. 21,1 points, 6,2 rebonds, 4,1 passes décisives de moyenne, le tout en flirtant avec le fameux club 50-40-90, difficile de demander mieux pour un numéro 2 et c’est aussi grâce à lui si Milwaukee a autant dominé la concurrence. Une campagne très très propre donc, la meilleure de sa carrière, et une deuxième nomination consécutive au All-Star Game. Enfin, il a montré aussi qu’il était capable certains soirs de prendre le costume de leader, notamment quand Giannis était absent, avec une pointe à 51 points et deux performances autour des 40.

Gio

Brandon Ingram : j’ai longuement hésité entre lui et Khris Middleton pour cette quatrième place et pour une fois le bilan collectif n’a pas trop pesé. Choix du cœur là aussi car Fil le Filiforme reste l’un des mes joueurs préférés depuis sa Draft, et si son début d’exercice 2018-19 m’avait grandement saoulé BI a su reconquérir mon cœur. Vrai plaisir de le voie enfin évoluer à un niveau qui est clairement le sien, loin de la pression californienne et entouré de gens qui lui veulent du bien, et si le body entier du garçon ne pèse toujours pas le poids d’une seule cuisse de Zion Williamson… Brandon a su faire de son élastico-corps une vraie arme, dans la lignée d’un Giannis avant son régime protéiné. Puissant, adroit, intelligent, constant, on a donc enfin vu à quoi ressemblait le n°2 de Draft et clairement son association avec Zion et Lonzo Ball fait partie de mon Top 3 impatience pour la saison prochaine, juste derrière le retour de J.R. Smith et la première décision intelligente d’Hassan Whiteside.

Alexandre T.

Khris Middleton : Khris Middleton en a pris beaucoup dans la gueule l’été dernier : son nouveau contrat semblait démesuré par rapport à son talent, il sortait d’un mondial quelconque avec Team USA et il y avait de vrais doutes à l’imaginer en deuxième option d’une équipe qui vise le titre. Et huit mois plus tard : Bim ! Meilleure saison en carrière pour le cousin de Kate et 2ème étoile sur la veste. On retient forcément ses qualités en catch and shoot à longue distance mais considérer Khris Middleton comme un simple shooteur serait lui faire affront tant il est plus que ça. Ses qualités balle en main, sa défense, sa capacité à mettre son QI basket au service du groupe de Bud en font un joueur indispensable pour les Bucks et il sera vital pour espérer décrocher le titre, surtout avec un Giannis qui sera surveillé de près par toutes les défenses.

Clément

Khris Middleton : il est très probablement le joueur le plus sous-côté de cette ligue : Khris Middleton continue d’envoyer du bois dans le plus grand des silences. Adroit, polyvalent, physique et intelligent dans son jeu, il est bel et bien le parfait lieutenant de Giannis Antetokounmpo et totalement indispensable à la sublime saison des Bucks. Tournant en 21-6-4 cette saison, peu de joueurs peuvent se targuer d’avoir de telles stats en faisant aussi peu parler d’eux. Capable également de prendre le jeu à son compte et d’inscrire quelques gros shoots lorsque Giannis décide de laisser une chance de survivre aux êtres humains, il représente l’archétype du joueur parfait qu’il vaut mieux avoir avec que contre soi pour espérer remporter le titre en fin de saison, dentition exclue bien sûr. Et si cette saison était enfin la bonne pour que Middleton et ses potes raflent leur bague ?

Arthur

Khris Middleton : perso, je voyais les Bucks soulever le trophée O’Brien en fin de saison avec Khris Middleton comme architecte de ma pensée. Bien m’en a pris de ne pas sous-estimer l’ailier de Milwaukee : 21-6-4, à un tir près d’intégrer le prestigieux club des 50-40-90, une sélection étoilée et le meilleur bilan de la ligue… Sans aucun doute la saison la plus aboutie de sa carrière ! Dernier à ouvrir sa bouche mais premier à en fermer, il commence à s’installer dans le triste club des joueurs sous-côtés de la ligue. Planter 51 points contre les Wizards tout en défendant comme s’il avait déjà gagné quatre titres de DPOY, c’est très fort. Eh, interdiction de penser que Middleton est un joueur unidimensionnel, bon qu’à envoyer des daggers assassins.et dire “oui Giannis, t’as raison Giannis”. Non, sa palette offensive est l’une des plus complètes de la ligue qui allie vitesse, agilité, technique, adresse et un zeste de détente. Désormais, put some respect on Middleton’s name.

Rédacteur

#6 #5 #4 #3 #2

#1

Nicolas DeMar DeRozan Brandon Ingram Khris Middleton
Giovanni DeMar DeRozan Khris Middleton Brandon Ingram
Ben Bojan Bogdanovic Brandon Ingram Jayson Tatum
Alex T. Bojan Bogdanovic Brandon Ingram Khris Middleton
Clément Paul George Brandon Ingram Khris Middleton
Arthur Bojan Bogdanovic Brandon Ingram Khris Middleton
Alex M. Paul George Brandon Ingram Khris Middleton
Bastien DeMar DeRozan Brandon Ingram Khris Middleton

Le n°4 c’est donc tout bon, et si vous êtes un petit malin vous aurez donc compris de quoi on risque de parler demain. En attendant ? Bah bonne fin de semaine hein, enfin pour ceux pour qui ça veut encore dire quelque chose.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top