Pacers

Lance Stephenson à deux doigts et un masque d’un retour chez les Pacers : lundi 10h51, la semaine est déjà réussie

Lance Stephenson

Masque obligatoire peut-être, mais on croise les doigts très fort.

Source image : YouTube

Il y a des nouvelles qui font sourire, et il y a les nouvelles « qui donnent le smile ». Qui donnent un smile à nous tremper les oreilles tant l’ouverture buccale est gigantesque, mais pourquoi tu pleures chéri ? T’inquiète, je suis juste heureux. Dans cette catégorie de bonnes nouvelles ? Monsieur Lance Stephenson pourrait donc faire son retour tout bientôt en NBA, et avec lui tout stock de farces et attrapes. Est-ce qu’on est heureux ? Oh que oui, on parle même d’une liesse intérieure.

L’info est tombée hier en fin de journée mais, bien évidemment, il a fallu plusieurs heures pour se remettre du choc avant d’être capable d’en parler avec un clavier (faux, on buvait des canons mais chut). Info from Shams Charania, 19h06, tremblement de terre, un typhon sur la mer, un grand coup de tonnerre, qui vient nous emporter :

Ce n’est donc pas « officiel », mais ce qui est officiel c’est bien que Born Ready a des envies de retour, et que les Pacers ont des envies de Born Ready. Jadis idole dans l’Indiana à une époque où même LeBron et ses Heatles tremblaient, de retour trois ans plus tard en 2017 pour une pige originale mais utile, Lance Stephenson pourrait donc nous offrir une troisième session campagne jaune et bleue, tout pressé qu’il est de quitter… la Chine. Oups. On tousse dans son coude, on achète un flacon de 30 centilitres de solution hydro-alcoolique (à 48 euros)… et on espère donc que la situation se décantera rapidement. Vous l’avez peut-être compris, sinon on vous explique, Lancelot évoluait donc avec les Léopards Volants de Liaoning et le championnat chinois est à l’arrêt depuis le 1er février, pire les joueurs – et tout le monde ou pas loin – est assigné à résidence en attendant des jours meilleurs et surtout plus sains. Et aujourd’hui Lance n’attend qu’un feu vert chinois pour prendre la poudre d’escampette avant de venir distribuer une autre poudre, de perlimpinpin celle-ci, du côté de l’Indiana. Le pauvre Jeremy Lamb out, Malcolm Brogdon actuellement blessé, Victor Oladipo qui met un peu de temps à chauffer de nouveau, et donc ce bon vieux fifou de Lance très vite revenu dans les discussions des dirigeants des Pacers, comme quoi la vie n’est qu’une évidente logique.

Une situation un peu casse-gueule puisque tout le monde est aujourd’hui en attente de nouvelles rassurantes quant au Coronavirus, mais la simple évocation de l’idée d’un retour de Lance en NBA qui nous fait expirer un tonneau d’air à la seconde. Air guitar is coming, planking is coming, pitreries are coming, joie intense is évidemment coming, et nous on t’attend à l’aéroport.

1 Comment

1 Comment

  1. Magdama

    9 mars 2020 à 19 h 48 min at 19 h 48 min

    Ah, enfin !!!! Il le mérite ! Ça fait plaisir…
    Je comprends toujours pas pourquoi on l à puni la bas en Chine…
    Bon retour Lance.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top