Grizzlies

Ja Morant s’en tape du titre de Rookie de l’Année et veut les Playoffs : ça tombe bien, Zion a le même objectif

Prono : celui qui emmène son équipe en Playoffs sera Rookie de l’Année.

Source image : YouTube

Il y a encore quelques semaines, Ja Morant était largement favori pour remporter le titre de Rookie de l’Année. La question ne se posait même pas. Sauf qu’aujourd’hui, avec les performances monstrueuses de Zion Williamson, le débat est remis sur la table. Le monstre de New Orleans peut-il le coiffer au poteau ? Pour Ja, peu importe, l’essentiel est ailleurs.

Difficile, difficile de rester de marbre face aux récentes sorties de Zion Williamson. Si ce dernier n’a que 15 matchs NBA dans les pattes, il est impossible de ne pas le foutre tout de suite parmi les grands favoris au trophée de Rookie de l’Année vu à quel point il casse la baraque depuis ses grands débuts dans la Ligue. 24,1 points de moyenne à 59,3% au tir, avec 6,8 rebonds, le tout en seulement 28,9 minutes par match. BOUM. Du très très lourd et en plus, il permet aux Pelicans d’être de sérieux prétendants dans la course à la huitième place de l’Ouest. Bref, son impact est monstrueux. Mais est-ce assez pour prendre le top spot, qui semblait promis à Ja Morant ? Le grand avantage de la pépite de Memphis par rapport à Zion, c’est qu’elle brille depuis le début de la saison. Le meneur formé à Murray State réalise une magnifique campagne, avec de vrais arguments dans son dossier. Certes, ses stats ne sont pas aussi impressionnantes que celles de Williamson – même s’il tourne quand même à 17,6 points et 7,0 caviars à un très joli 49,3% au tir – et il ne détruit pas tout sur son passage comme le phénomène de Duke, mais il a aidé à redynamiser une équipe de Memphis qui fait partie des très belles surprises de la saison. Son culot, sa confiance en soi et son jeu spectaculaire font de lui un rookie à part, un rookie qui permet aujourd’hui aux Grizzlies d’occuper la huitième place à l’Ouest.

Récemment interrogé sur cette course au trophée de Rookie de l’Année, Ja Morant a clairement annoncé ses priorités. Et visiblement, le titre de meilleur débutant ne l’intéresse pas plus que ça (via The Athletic).

« Honnêtement, je m’en fous du titre de Rookie de l’Année. Ils peuvent le donner à n’importe qui. »

Ce qu’il veut, c’est une qualification en Playoffs, ce qui serait une énorme réussite collective. Et paradoxalement, c’est peut-être ça qui fera la différence en fin de compte pour départager Ja Morant et Zion Williamson. Car à 20 matchs de la fin, les arguments individuels de chacun ne devraient pas beaucoup bouger. Le meneur des Grizzlies fait une saison complète et très séduisante, tandis que Zion a pris d’assaut la Ligue mais avec beaucoup moins de rencontres au compteur. Le plus impressionnant des deux, c’est Williamson, sauf que la durabilité ça compte aussi dans ce genre de duel. Si les Grizzlies parviennent à garder leur place dans le Top 8 de l’Ouest, une phrase que personne n’imaginait avant le début de la saison, ça sera quand même difficile de ne pas récompenser Morant. Par contre, si les Pelicans continuent leur ascension jusqu’à décrocher une qualification pour les séries éliminatoires, va sérieusement falloir reconsidérer la question, peu importe le nombre de matchs joués par Zion. Car une qualif en Playoffs serait très symbolique de l’énorme impact de Williamson depuis son arrivée dans la Grande Ligue. Et puis faut pas oublier que le finish a tendance à marquer plus les votants que les performances de novembre, décembre, ou janvier.

Ja Morant ? Zion Williamson ? Il reste une vingtaine de rencontres pour faire forte impression et surtout décrocher cette qualification en Playoffs. Pour le moment, les Grizzlies sont huitièmes avec trois matchs et demi d’avance sur les Pelicans, mais vu le calendrier des deux équipes, ça pourrait bien bouger.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top