Lakers

Les Lakers vont devoir mettre le jaune de chauffe : trois semaines de folie à venir, à côté de ça la March Madness c’est une partie de pêche

pêcheur 1er mars 2020

C’est trop calme… j’aime pas trop beaucoup ça… J’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme…

Source image : YouTube

La défaite de la nuit dernière à peine digérée pour les Lakers… qu’il faut déjà se préparer à la suite. Et quelle suite ! Les 19 jours qui arrivent s’annoncent monstrueux à Los Angeles et ainsi dans trois semaines on en saura un peu plus sur le niveau réel d’une équipe dont l’objcetif n’est rien d’autre que le titre. Allez hop, on fait le point sur la série à venir pour LeBron James et ses sauces, et autant vous dire que ça va pulser.

A en lire certains, les Lakers auraient volontairement laissé filer le match de la nuit passée face aux Grizzlies. Possible hein, sauf que quand on analyse le programme des Angelinos en mars… il faudra surtout penser à garder cette première place plutôt qu’à décider qui sera huitième. Une March Madness version NBA, version californienne, version chauve et/ou sourcilleuse, qu’il faudra donc gérer au mieux et qui servira de repère à quelques semaines du début des Playoffs. Visez plutôt :

  • Dimanche 1er mars : Lakers @ Pelicans
  • Mardi 3 mars : Lakers vs Sixers
  • Vendredi 6 mars : Lakers vs Bucks
  • Dimanche 8 mars : Lakers @ Clippers
  • Mardi 10 mars : Lakers vs Nets
  • Jeudi 12 mars : Lakers vs Rockets
  • Dimanche 15 mars : Lakers vs Nuggets
  • Lundi 16 mars : Lakers @ Jazz
  • Mercredi 18 mars : Lakers vs Jazz

Inspiration, expiration. Neuf matchs, huit équipes possiblement en Playoffs dans cinquante jours, les trois autres meilleures équipes de la Ligue dont un back-to-back Bucks / Clippers qui nécessitera peut-être quelques décisions de load management, mais chut chut car c’est interdit. Au milieu de tout ça les rencontres face à des Sixers amoindris et des Nets décevants apparaissent comme des moments de détente, alors qu’il faudra rentrer dès ce soir dans le vif du sujet face à des Pelicans qui leur avaient causé mille soucis il y a quelques jours grâce à leur baby star et aux anciens de la maison désormais stationnées en Louisiane. Rockets, Nuggets et Jazz représenteront pour leur part une belle répétition de ce que pourrait être une éventuelle demi-finale de conférence et Nikola Jokic, Donovan Mitchell, James Harden ou Russell Westbrook se feront un malin plaisir à tenter de mettre à mal les certitudes de LeBron James et ses pines-co. Leaders de la Conférence Ouest mais semblant parfois moins dominateurs dans le jeu que peuvent l’être les Nuggets ou les Clippers au complet, l’occasion sera en tout cas parfaite pour juger du véritable niveau du squad de Frank Vogel.

A 5 victoires ou plus sur la période on pourra peut-être bien dire que les Lakers ont réussi leur March Madness à eux, à plus ce sera du bonus et à moins la sonnette d’alarme ne sera pas loin. Entrez donc messieurs Ingram, Williamson, Antetokounmpo, Leonard, Harden, Westbrook, Jokic, Mitchell et Gobert, objectif blesser la bête avant de l’achever en avril, mai ou juin. Qui a dit que le mois de mars était relax en NBA ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top