Warriors

Steve Kerr pense qu’Andrew Wiggins aura un grand impact aux Warriors : sur le salary cap ou sur le terrain ?

Andrew Wiggins sous le maillot de Golden State, intéressant non ?

Source image : YouTube

Récupéré par les Warriors dans le transfert impliquant D’Angelo Russell lors de la trade deadline, Andrew Wiggins vient de commencer un nouveau chapitre de sa carrière à Golden State. Si son gros contrat pique toujours autant les yeux, le coach des Dubs Steve Kerr croit beaucoup en son intégration aux côtés des Splash Brothers et Draymond Green.

Avec son contrat à 150 millions de dollars et son statut d’ancien numéro un de draft, Andrew Wiggins est presque devenu une punchline à cause de ses performances très décevantes du côté du Minnesota. En début de saison, pendant environ une dizaine de rencontres, on avait repris espoir car il faut bien dire qu’il cartonnait et en plus, les Wolves gagnaient des matchs. Mais comme souvent, ça n’a pas duré très longtemps et on a retrouvé le Andrew Wiggins bien relou et frustrant. Malgré tout ça, c’est bien ce joueur-là que les Warriors ont récupéré dans le cadre du transfert annoncé du All-Star D’Angelo Russell. Évidemment, Golden State a également récupéré du choix de draft, et ce trade a permis aux Dubs de passer en dessous de la luxury tax en se séparant aussi de Jacob Evans et Omari Spellman. Sachant que les Californiens étaient éligibles à la repeater tax, c’est un élément qui n’est pas anodin. Il y a donc des raisons qui dépassent le cas Wiggins, sauf que ce dernier reste l’une des pièces majeures de ce transfert, et la réussite – ou l’échec – de celui-ci dépendra forcément des performances du Canadien de 24 ans. Pour le coach des Warriors Steve Kerr, Wiggins est en tout cas un joueur qui a le profil pour bien s’intégrer dans le collectif de Golden State, aux côtés de Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green. Via NBC Sports Bay Area, Kerr s’est exprimé sur son nouveau protégé, et il pense qu’Andrew peut vraiment contribuer au succès de Golden State.

« C’est notre boulot de faire en sorte qu’il comprenne notre équipe et notre façon de jouer. C’est bien, nous avons encore deux mois cette saison pour l’aider par rapport à ça, et je pense qu’il aura un grand impact.

Cela nous aide à compléter le puzzle en vue de l’année prochaine, une fois que Steph et Klay seront de retour. Il s’intègre très bien par rapport à eux et Draymond. Donc c’est une bonne recrue. »

Alors que la saison est évidemment d’ores et déjà perdue pour les Warriors, les prochaines semaines pourront servir à intégrer Andrew Wiggins et faciliter son adaptation en attendant le retour de blessure des Splash Bros. Récemment, un certain Tom Thibodeau – ancien coach d’Andrew qui profite de son année sabbatique pour rendre visite à certaines équipes – a fait un tour du côté de San Francisco, et Steve Kerr en a profité pour lui demander quelques conseils par rapport au garçon. D’après les rumeurs, Thibs aurait dit à Stevie de faire jouer Maple Jordan 48 minutes par match, mais ça reste à confirmer. Blague à part (mais est-ce vraiment une blague ?), il est clair que le profil de Wiggins correspond mieux aux Warriors que celui de D’Angelo Russell. Ailier athlétique capable de scorer, il rentre plutôt bien dans un cinq composé de Curry et Thompson à l’arrière, avec Draymond Green en 4. Et si sa défense fait souvent peur, il a au moins le potentiel pour progresser dans ce secteur-là, surtout avec un mec comme Draymond qui ne se gênera pas pour lui mettre une soufflante s’il glande un peu trop. Alors honnêtement, on a bien envie de voir ce que ça peut donner dans un environnement comme Golden State, avec un coach de référence, des champions NBA à côté de lui et une vraie culture de la gagne. On ne peut pas dire qu’il y avait tout ça dans le Minnesota, bien au contraire.

Andrew Wiggins avec les Warriors, on demande à voir. Sans forcément attendre des miracles, on peut imaginer le numéro un de la Draft 2014 s’épanouir à Golden State une fois que tout le monde sera de retour. D’ailleurs, ses débuts ont été plutôt encourageants, avec 23 points de moyenne en trois matchs à 57,5% au tir dont 53,3% du parking. 

Source texte : NBC Sports Bay Area

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top