Blazers

Damian Lillard ne sera pas sanctionné par la NBA : Dame pas content, mais Dame garde l’argent

Dame pourra garder ses D.O.L.L.A.

Source image : NBA League Pass

Damian Lillard a pris chaud il y a quelques jours en réagissant bruyamment après s’être vu refuser un call de goaltending sur le contre de Rudy Gobert dans les dernières secondes d’un match important contre le Jazz. Si le comportement du All-Star aurait pu lui coûter deux trois billets, la Ligue a finalement décidé de ne pas sanctionner le meneur des Blazers. Peut-être parce qu’il a… raison ?

11 secondes de la fin, 116-114 pour le Jazz, ballon Blazers. Damian Lillard a le lay-up de l’égalisation au bout des doigts. C’était sans compter sur un certain Rudy Gobert, qui contre le ballon… après qu’il ait touché la planche. Les refs ne le voient pas, et en l’absence de coup de sifflet, impossible de revoir la situation pour faire le bon call. Résultat : défaite de Portland 117-114 et un Lillard furieux qui finira par être retenu par la sécurité pour éviter d’aggraver la situation. En interview d’après-match, comme sur les réseaux, Dame n’a pas caché sa colère et a remis en question l’arbitrage qui lui a donc potentiellement coûté le match. Dans une saison frustrante que ce soit à cause des résultats ou des blessures, on peut comprendre que les nerfs lâchent du côté des Blazers. Néanmoins, c’est rarement une bonne idée de remettre la faute sur l’arbitrage. Mais certaines fois, le coup de gueule est justifié. Alors qu’un tel comportement est habituellement puni par la Ligue, ce ne sera cette fois pas le cas cette fois-ci. D’après Yahoo Sports, le meneur n’aura pas à sortir le chéquier.

En réponse au communiqué de la NBA : « On veut pas entendre ces merdes »

Si la Ligue a annoncé ne pas pénaliser Damian Lillard, c’est sans doute qu’elle se sait fautive sur ce match. Le call était assez évident et les arbitres ont mal réagi. Voler l’argent d’un joueur à qui on a déjà volé un match, ça fait mauvais genre. D’autant que le rapport d’arbitrage après le match indique qu’il y avait évidement bien goaltending. La défaite de Portland remet en lumière l’éternel débat de l’arbitrage imparfait, mais aussi certaines règles qu’il faudrait peut-être modifier. Car s’il n’est possible de rectifier une décision qu’en cas de coup de sifflet, pour assurer la possibilité de revoir une action, il faudrait siffler chaque move litigieux. Pas top donc pour donner du rythme à une rencontre. Une évolution dans les livres d’arbitrage ne ferait pas de mal de ce côté, pour essayer d’assurer un équilibre entre des matchs plus justes et agréables à regarder. Car dans une saison où la course aux Playoffs est sacrément rude, ce genre de défaite peut coûter cher aux Blazers, et ce sont pour le moment les Grizzlies qui en profitent. Le mal est fait, à l’équipe maintenant de rebondir et de viser cette huitième place qui n’en reste pas moins accessible. Savoir se relancer dans les moments difficiles, c’est aussi ce qu’il faut quand on joue parmi les meilleurs.

Damian Lillard a gueulé, mais il avait de bonnes raisons de le faire. La sanction est donc évitée. La Ligue ne compte pas rajouter de l’huile sur le feu, et si la défaite n’en est pas annulée, cette décision de la NBA résonne comme un aveu : les refs ont louché.

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top