Pelicans

Preview Pelicans – Bucks : deux freaks s’affrontent à NOLA mais on n’est pas sur le même genre de gabarit

Zion Williamson 23 novembre

Sacré test pour Zion, on espère qu’il a révisé.

Source image : NBA League Pass

Ce soir, la Nouvelle-Orléans reçoit les Bucks de Giannis Antetokounmpo à 1h30. Pour ceux qui l’auraient raté, un certain Zion Williamson a fait son retour du côté de la Louisiane il y a deux semaines. Préservé à ses débuts, c’est le moment de se tester avec plus de minutes face à un monstre collectif et individuel pour le rookie.

Actuellement en quête d’identité depuis la perte de leur mono-sourcil préféré cet été, les Pelicans reconstruisent en ce moment leur effectif autour de jeunes talents. Brandon Ingram et Lonzo Ball ont été responsabilisés depuis leur arrivée, et ils ne cessent de progresser, au point que le premier pourrait bien se voir récompensé par un trophée de Meilleure Progression de l’Année pour aller avec sa sélection au All-Star Game. Avec l’apport en expérience de joueurs comme Jrue Holiday et J.J. Redick, l’effectif commence à devenir intéressant à New Orleans. Il manque cependant un vrai leader pour prétendre à quelque chose de plus grand, et c’est peut être un rookie fraîchement débarqué qui va les dépanner. Les fans des Pels peuvent être rassurés, l’avenir semble prometteur pour leur franchise préférée. Chez les Bucks en revanche, l’identité est bien trouvée. Mené par un Giannis toujours aussi monstrueux, Milwaukee affiche tout simplement le meilleur bilan de toute la NBA avec 42 victoires pour 7 défaites. Giannis et Khris Middleton mènent un véritable rouleau compresseur auquel aucune équipe n’a envie de se frotter. Un bon test par contre pour ceux qui auraient quelque chose à prouver.

Ce soir, c’est Zion Williamson qui vise une performance statement pour montrer à tous que son premier pick de draft et toute la hype qui l’entoure sont bien mérités. Le gamin aura donc ce soir une sacrée opportunité de faire ses preuves face à la plus grosse écurie de la Ligue, menée par un Grec MVP en titre. Avec un temps de jeu logiquement limité pour le préserver à son arrivée, le gros bébé commence à prendre ses aises avec une pointe à 33 minutes face aux Rockets dernièrement. Et à chaque match, Zion n’a pas attendu pour montrer son potentiel individuel et l’impact qu’il pourrait avoir sur son équipe. Avec un bilan de 3 victoires pour 3 défaites en sa présence, les Pelicans ne gagnent pas encore autant qu’ils le voudraient, mais les scores et les défaites face aux plus grosses équipes semblent déjà plus accrochées. Williamson est encore en train de chauffer, et son intégration ne fait que de commencer. En prenant feu à 3-points lors de son retour face aux Spurs, le rookie a annoncé la couleur. Les rencontres suivantes l’ont confirmé, le joueur fait du sale en toute propreté. En sept matchs, il tourne en moyenne à 19,5 points avec 61,5% aux tirs, avec en prime 8,2 rebonds, tant qu’à faire. Les Pelicans se sont donc dégotés un géant doublé d’un sniper (l’adresse grimpe bien en dunkant on est d’accord), l’attente en valait la peine en Louisiane. Ce soir, s’il continue sur cette lancée face à Milwaukee, la concurrence va commencer à sérieusement suer. Si certains sont réticents à l’idée de lui accorder le titre de Rookie de l’Année, des performances extraordinaires pourraient remettre le Pelican dans la course. Et qui sait, pour peu que le petit nouveau lâche une mixtape sur Giannis, le Smoothie King Center peut déjà lui lâcher ses clés.

Gros rendez-vous ce soir donc entre un MVP en titre et un joueur qui pourrait bien forcer une place dans le débat du Rookie de l’Année. Les Pelicans ont enfin un effectif complet pour viser la victoire, aller chercher les Bucks serait une bonne occasion de le prouver.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top