Wizards

Ian Mahinmi lance idéalement le MLK Day des Frenchies : 21 points, 6 rebonds, 3 contres et 1 Marseillaise contre Detroit

Nous étions gâtés pour la première affiche de ce MLK Day 2020 avec un duel à distance entre deux Frenchies en forme en ce moment. Finalement, les Wizards de Ian Mahinmi ont mis fin à un potentiel début de série de victoires pour les Pistons de Sekou Doumbouya. Et si le rookie a été plutôt discret pour une fois, ce n’est pas le cas du vétéran de la capitale (106-100).

Enfilez votre gilet pare-balles et retrouvez aussi les notes du match ici !

Les victoires ne sont pas nombreuses pour Washington cette saison. Alors quand on peut assister à l’une d’entre elle en prime time français, devant leur public et avec un tricolore qui flex devant les caméras, ça ne peut que nous faire plaisir. Les hommes de John Wall Scott Brooks restaient justement sur trois défaites consécutives avant ce jour un peu spécial. Déjà, ce n’est pas tous les jours que deux Bleus sont titulaires au début d’un match NBA. Le hasard voulait en plus que tous les yeux étaient rivés sur cette rencontre. Parce que premier match de la soirée, parce que début à 20 heures histoire de s’échauffer avant ce qui va se passer à Bercy ce vendredi et parce que dispositif spécial toujours aussi enivrant pour ce MLK Day. Il ne manquait plus qu’un gros Iannou pour nous donner la force nécessaire pour tenir jusqu’au bout de la nuit. Et y’avait qu’à demander.

21 points, 6 rebonds, 3 contres, 2 interceptions à 9/10 au tir

C’est la ligne qui nous a été offerte par le champion NBA 2011 (ça aussi on a parfois trop tendance à l’oublier) en début de soirée à la Capital One Arena. Et encore, ça aurait pu être encore plus sale sans ces problèmes de fautes qui ont commencé très tôt dans la partie pour le Rouennais finalement sorti à un peu plus de deux minutes du terme. Car ce lundi I(A)M était tout simplement intenable dans son rôle de big man titulaire capable de faire grimper le score dès qu’il était servi sous l’arceau et même derrière l’arc sans oublier de d’intimider dans la peinture. Derrick Rose en sait quelque chose. A vouloir être trop insolent, le MVP 2011 s’est pris une rafale de vent et le chasedown block de la night en transition. On ne sème pas le grand Ian comme ça et malgré son double-double habituel le grand Dédé a passé une bien mauvaise soirée, notamment à cause du Frenchie. Mais c’est bien Thomas Bryant qui enverra le futur Knick (oups) au sol pour cracher son dentier ensanglanté dans la dernière minute. Y’a des soirs comme ça où on ferait mieux de rester chez soi.

Sekou Doumbouya a un peu levé le pied après une quinzaine complètement folle. Heureusement, un autre bleu-blanc-rouge a pris le relais pour nous donner le smile pour le reste de cette longue nuit de NBA. Le deuxième meilleur match de la saison pour notre Iannou national après son coup de chaud fin décembre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top