Celtics

Jayson Tatum avait de la fièvre : 39 points dont 22 dans le dernier quart, nouveau record, ça valait bien 3 minutes de Tacko Fall

Au petit jeu de savoir qui était le plus chaud hier soir, il n’était pas difficile d’identifier Jayson Tatum et son gros coup de fièvre dans le dernier quart. Le hasard voulait qu’il y ait son ancien coéquipier dans le camp d’en face… Joyeux Noël Terry !

Jouer contre les Celtics, c’est un peu comme faire une soirée Secret Santa cette saison. Tu sais que tu vas avoir une jolie surprise mais tu ne sais jamais de la part de qui. Cette nuit, il a fallu attendre les douze dernières minutes pour le découvrir. Car même si Kemba Walker se la jouait poli contre son ex en étant bon mais pas trop (23 points à 5/11 de loin) et que Jaylen Brown était dans ses standards habituels avec 17 points, 9 rebonds et 5 assists, les Hornets ont fini par identifier qui était leur mystérieux donateur à quelques jours des festivités de fin d’année. Le shift instauré par Brad Stevens a été respecté à la lettre malgré une petite panne de réveil pour la moitié du duo JayJay. Enfin, surtout si l’on compare sa production dans les trois premiers quart-temps (7 points, puis 5 et encore 5) avec son bouquet final. Car c’était bien ça, la belle surprise réservée aux Hornets ce dimanche. Souvent en difficulté pour clôturer leurs matchs cette année, les élèves de James Borrego n’ont même pas eu l’occasion de nous le montrer, paralysés par la foudre Jayson Tatum.

22 points à 9/13 au tir dont 2/2 de la bibliothèque et 3 rebonds en 9 minutes 25

On ne sait pas ce que lui a dit Scary Terry avant le dernier quart-temps mais l’effet ne s’est pas fait attendre. Peut-être lui a-t-il fait croire que Kyrie Irving était de retour à Boston ou qu’il l’a piqué dans son égo en le traitant de quatrième option offensive mais Jayson Tatum lui a montré qu’il n’avait besoin de personne pour mettre les Celtics sur son dos et trottiner jusqu’à la ligne d’arrivée. Floater main droite, drive jusqu’au cercle tout seul comme un grand, stepback à huit mètres ou spin move, tout son répertoire y est passé ou presque en tuant au passage le peu de suspense qu’il restait. Si l’on rapporte ses statistiques à la minute, on obtient un bon petit joueur de basket presque aussi efficient que le Tacko Fall. Encore une fois réclamé par le public, le géant sénégalais est rentré pour disputer son deuxième match d’affilée à Beantown avec un pourcentage encore une fois parfait (4 points à 2/2, 2 rebonds et 1 contre en 3 minutes). A force, Brad Stevens va vraiment devoir lui accorder des minutes en dehors du garbage time pour savoir ce qu’il a vraiment dans le ventre. En plus, rien de tel pour faire monter encore un peu plus sa cote de popularité dans le Massachusetts même s’il n’a pas vraiment besoin de ça.

Finalement, le vrai cadeau de Jayson Tatum pour Charlotte n’était pas un collier de perles ni son nouveau career-high au terme d’un quart-temps parfait mais bien 2 minutes et 36 secondes de bonheur intense à partager avec le futur freak de la Ligue. Surprise !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top